GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 29 Juillet
Samedi 30 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Assassinat du père Hamel: le deuxième tueur identifié, fiché "S" depuis le 29 juin
    • Barack Obama: «Nous mènerons Hillary à la victoire»
    Amériques

    Etats-Unis: Donald Trump fait allégeance au Parti républicain

    media Donald Trump brandit le document l'engageant auprès du Parti républicain à soutenir le candidat qui sortira vainqueur de la primaire. REUTERS/Lucas Jackson

    Donald Trump, candidat conservateur à la présidentielle 2016, a annoncé jeudi qu'il faisait allégeance au Parti républicain, alors qu'il laissait jusque là planer la menace d'une candidature indépendante. Cela signifie que le milliardaire s'engage à soutenir le vainqueur de la primaire de son parti. Et cela tombe très bien, puisqu'il est aujourd'hui le favori dans les sondages.

    Avec notre correspondante à WashingtonAnne-Marie Capomaccio

    « Je promets de faire allégeance au Parti républicain, aux idées conservatrices qu'il défend, et nous allons gagner ! » Donald Trump l'explique sans complexe : s'il a décidé de faire allégeance au Parti républicain, c'est parce qu'il est largement en tête dans tous les sondages.

    Sa candidature anti-establishment, candidature du ras-le-bol des citoyens, n'est plus une comète. Ce n'est plus un tour de piste pour proférer tout haut des outrances que les Américains pensent tout bas. C'est désormais une candidature que ses opposants, et les commentateurs, sont obligés de prendre au sérieux.

    Lorsqu'il s'engage à soutenir le candidat qui gagnera la primaire républicaine, Donald Trump est persuadé qu'il sera le vainqueur et que le parti - c'est le revers de l'allégeance - sera à son service pour la campagne contre les démocrates.

    C'est donc bien un cadeau empoisonné que Donald Trump vient de faire aux autres candidats. Jeb Bush, entre autres, avait tout à gagner d'un Trump iconoclaste et irrespectueux de la discipline au sein des rangs républicains.

    Le milliardaire fait une OPA sur l'appareil conservateur, avec des intentions de vote qui donnent le vertige à ses concurrents : 30 % dans le dernier sondage national. Il faut désormais attendre l'heure de vérité dans les urnes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.