GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Une fondation créée en soutien au blogueur saoudien Raif Badawi

    media Ensaf Haidar, la femme du bloggeur emprisonné Raif Badawi, lors d'une conférence de presse à Paris, vendredi 29 mai 2015. RFI / Véronique Gaymard

    Sa femme et plusieurs personnes qui appuient la cause de Raif Badawi ont lancé une fondation, conjointement à Montréal et en Allemagne. Son nom : « Raif Badawi pour la liberté ». Son but : promouvoir la liberté de presse et d'expression. Raif Badawi, blogueur saoudien emprisonné depuis juin 2012, est accusé d'apostasie et d'insulte à l'islam. Il a été condamné notamment à 1 000 coups de fouet. Les cinquante premiers qu'il avait reçus en début d'année ont créé un tollé international.

    Avec notre correspondante à Montréal,  Marie-Laure Josselin

    « Je lance officiellement la fondation Raif Badawi pour la liberté. » Depuis l’Allemagne où elle fait actuellement une tournée pour avoir des appuis, Ensaf Haidar, la femme du blogueur, a lancé la fondation basée à Montréal qui se veut un centre démocratique pour la liberté d’expression dans le monde arabe.

    Une plateforme va être créée avec des recherches universitaires disponibles, ou encore toutes les données et engagements de chaque pays liés à la liberté d’expression et liberté de presse. Il y aura aussi des conférences, des ateliers et des colloques.

    Le but est d'informer et d'éduquer. « Nous voulions créer une plateforme ouverte dans le monde arabe à l’intention des journalistes et des blogueurs pour leur donner accès à des outils pertinents et utiles à leur travail, voire au moins à la simple émergence de ce métier dans leur pays », explique Evelyne Abitbol, la directrice générale.

    Le comité est composé d’une trentaine de personnes : activistes, écrivains, journalistes, politiciens, défenseurs des droits de l’homme. Mais aussi, comme membres honoraires selon les organisateurs, le prix Nobel Desmond Tutu ou encore l’écrivain Salmane Rushdie.

    « C’est peut-être une pression supplémentaire, mais c’était un souhait de Raif de monter même une école et de faire de la formation dans tous les pays arabes, relate Mme Abitbol. Ce qu’on voulait aujourd’hui, c’est réaliser son rêve. De là où il se trouve, j’espère qu’il le saura. »

    Après un livre rassemblant ses écrits publiés en juin, la pression continue, en vue d'obtenir la libération de Raif Badawi. Chaque vendredi, des vigies se tiennent à Sherbrooke, la ville qui a accueilli la famille du blogueur.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.