GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Décembre
Lundi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Les Saoudiennes pourront également conduire des motos et des camions à compter de juin 2018 (autorités)
    • Un fort séisme de magnitude 6,5 a frappé l'île de Java faisant trois morts et sept blessés (autorités)
    Amériques

    A l’ONU, le discours engagé du pape François

    media Dans son discours à l'ONU, le pape François a accordé une longue place à l'environnement. REUTERS/Adrees Latif

    Le pape François s'est recueilli ce vendredi au mémorial du 11-Septembre à New York. Quelques heures plus tôt, il a prononcé un discours engagé au siège des Nations unies.

    Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

    Le pape François n’a pas hésité à donner un petit cours de morale politique à l’aréopage de diplomates venu l’écouter. Les guerres en Syrie, Irak, Libye, Ukraine, Soudan du Sud « doivent pousser à un examen de conscience de ceux qui conduisent les affaires internationales », a-t-il martelé.

    Il a ensuite accordé une longue place dans son discours à la question de l’environnement, alors que les nouveaux objectifs de développement durable ont été adoptés lors d’un sommet qui s’est ouvert ce vendredi aux Nations unies. « Je joins ma voix à celle de tous ceux qui aspirent à des solutions urgentes et effectives», a dit le pape François. Il a réclamé la reconnaissance « d’un droit à l’environnement » tout en espérant que des accords fondamentaux et efficaces soient décidés lors de la conférence de Paris sur le changement climatique en décembre prochain. « Les compromis annoncés de façon solennelle ne sont pas suffisants, a-t-il estimé, même s'ils constituent une étape nécessaire pour la résolution des problèmes ».

    Son discours s’est ensuite adressé aux plus démunis. Ses quelques remarques liées à la justice sociale, au caractère asphyxiant des organismes financiers qui mettent les plus pauvres « au rebut », ont été très applaudies. « Les organismes financiers internationaux doivent veiller au développement durable des pays et à ne pas les soumettre de façon asphyxiante à des systèmes de crédit, qui loin de promouvoir le progrès, soumettent les populations à des mécanismes de plus grande pauvreté, d’exclusion et de dépendance », a dit le souverain pontife.

    Mais la grande surprise de son discours a été une toute petite phrase, où le pape François a évoqué la « colonisation idéologique » qui impose des modèles de vie anormaux et irresponsables. « La défense de l'environnement et la lutte contre les exclusions exigent la reconnaissance d'une loi morale inscrite dans la nature humaine elle-même, qui comprend la distinction naturelle entre homme et femme, et le respect absolu de la vie dans toutes ses étapes et toutes ses dimensions ». Une allusion implicite au mariage gay, qui a été légalisé à New York en juin dernier. Cette petite phrase a jeté le trouble dans l’enceinte de l’Assemblée générale et risque d’être très moyennement appréciée à New York.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.