GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etudiants disparus: les Mexicains avec les familles contre l'impunité

    media Les Mexicains ont marché derrière les familles des 43 étudiants disparus, le 26 septembre 2015 à Mexico. REUTERS/Jorge Dan Lopez

    Un an jour pour jour après la disparition des 43 étudiants d'Ayotzinapa, des dizaines de milliers de Mexicains sont à nouveau descendus dans les rues de Mexico pour célébrer ce triste anniversaire. En tête de la marche se trouvaient les parents des étudiants disparus dont on ne sait toujours pas s'ils sont morts ou vivants.

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe

    C'est en scandant cette consigne, « Vivants ils les ont emmenés, vivants nous les voulons », que les manifestants ont marché dans le centre de la capitale. Certains exhibaient les portraits des étudiants disparus, d'autres brandissaient des pancartes exigeant que toute la vérité soit faite sur cette affaire.

    Une tragédie qui, un an après, continue à indigner la société mexicaine, à l'instar de Carolina, une jeune étudiante de Mexico : « C'est important de protester pour éviter que ces crimes restent impunis car c'est une impunité totale qui règne, explique-t-elle. En une année, on n'a vu aucun progrès dans l'enquête ni de condamnation des coupables ! »

    Quant aux parents des étudiants, qui ouvraient la marche, ils ont rappelé leur ferme détermination à poursuivre les recherches, comme l'a indiqué Mario César Gonzalez, le père d’un des étudiants disparus : « On est ici après une année de douleur. Et avec la douleur de ne pas savoir ce qui leur est arrivé. Mais on est là. Et on ne s'avoue pas vaincus. On continuera à lutter pour retrouver ces 43 élèves », a-t-il assuré.

    Une année après la disparition des 43 étudiants, cette nouvelle mobilisation des Mexicains a été l'occasion pour eux de dire aux familles de ces jeunes qu'elles ne sont pas seules.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.