GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
Samedi 1 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 3 Octobre
Mardi 4 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    A la Une: Pérou, poursuite des affrontements à la mine de Las Bambas

    media Au Pérou, quatre personnes ont été tuées depuis lundi dans les affrontements entre les habitants et les forces de l’ordre aux abords de la mine Las Bombas. AFP PHOTO/Observatorio de conflictos mineros en el Peru

    El Comercio rapporte que quatre personnes ont été tuées depuis lundi dans les affrontements entre les habitants et les forces de l’ordre, comme le montre le site en images. Les populations locales estiment que le projet de construction d’une usine de traitement de minerai et d’un centre de stockage à côté de la mine qui se situe à 4000 mètres d’altitude pourrait polluer les eaux et leurs cultures, rappelle La República.

    Selon Antonio Mendoza, en charge de l’environnement du projet minier Las Bambas cité dans El Comercio, il n’y aura pas de retard dans la construction malgré les manifestations. Selon lui, le projet est très important, car il va octroyer des emplois à des travailleurs locaux et d’autres régions. Il s’est dit surpris par l’explosion de violence, car d'après lui, le site minier « a toujours privilégié le dialogue ».

    En Colombie, le chef de la guérilla des Farc a averti que la paix pourrait prendre plus de six mois
     
    « Ces six mois peuvent être courts », a averti Rodrigo Londoño, connu sous ses noms de guerre Timoleón Jimenez, alias Timochenko, le chef des Farc depuis 2011, dans une interview exclusive diffusée ce mardi par la chaine vénézuélienne Telesur. Timochenko fait référence à la date butoir du 23 mars 2016 annoncée après sa rencontre historique à La Havane avec le président colombien Juan Manuel Santos, rapporte Semana. « Cela peut prendre du temps s’il y a des obstacles », a-t-il ajouté.

    Lors de cet entretien, indique El Espectador, Timochenko a aussi révélé que l’ancien chef des Farc Alfonso Cano – tué en novembre 2011 - avait ordonné à ses troupes de renoncer à un attentat visant le président Santos, car il était enthousiaste dès les préparatifs des discussions de paix. 
     
    Au Brésil, une vidéo montrant des policiers maquillant une scène de crime fait scandale
     
    « Des policiers filmés en flagrant délit d’altération d’une scène de crime » titre O Globo.  « Cela a duré trois minutes, un film d’horreur », écrit le journal. La scène se déroule dans la favela de Providencia à Rio de Janeiro. Sur la vidéo, un groupe de policiers entoure un jeune étendu par terre, baignant dans son sang. Un des policiers tire en l’air. L’arme est ensuite placée dans la main de l’adolescent puis lâchée, pour faire croire à un affrontement armé, rapporte le journal. Cela s’est passé mardi, et ce sont des habitants qui ont filmé depuis leur appartement à l’étage. Tous les policiers ont été détenus pour fausse procédure, ils devront répondre devant la justice pour homicide. Car le jeune Eduardo Felipe Santos de 17 ans était armé d’un 9 millimètres, mais il s’était rendu sur ordre des policiers. L’un d’eux a tiré à bout portant et l’équipe a maquillé le crime. L’adolescent doit être enterré ce mercredi.
     
    Aux États-Unis, une femme a été exécutée cette nuit dans l’État de Géorgie. Le débat sur la peine de mort est relancé dans le pays…

    C'est la première fois depuis 1945 qu'une femme est mise à mort en Géorgie, rappelle The Augusta Chronicle. Le Washington Post souligne ce paradoxe : alors même que « le pape François a utilisé son intervention devant le congrès [américain, la semaine dernière] (...), pour appeler à l'abolition de la peine de mort », pas moins de six exécutions sont prévues en seulement 15 jours dans le pays. Dans la seule journée d'hier mardi, la justice a rejeté 4 recours de cette femme, ajoute le Washington Post. The Atlanta Journal-Constitution raconte les derniers instants de la condamnée : « Kelly Gissendaner a demandé à son avocat de [dire à ses enfants] qu'elle a quitté ce monde en chantant Amazing Grace ».
     
    Le pape François a secrètement rencontré Kim Davis, une des figures des antimariages gay, lors de sa visite aux Etats-Unis
     
    Kim Davis, employée des greffes d’un comté de Kentucky avait refusé de délivrer des certificats de mariage, rappelle le New York Times. Elle avait passé cinq jours en prison pour avoir désobéi à un ordre fédéral d’octroyer ces certificats aux couples de même sexe, explique le journal. Selon l’avocat de Kim Davis, jeudi soir, la fonctionnaire et son mari auraient été secrètement amenés à l’ambassade du Vatican en voiture, et se seraient entretenus pendant quinze minutes avec le pape François.

    Celui-ci lui aurait donné un rosaire et lui aurait dit de « rester forte ». Interrogé par des journalistes pendant son voyage de retour à Rome sur ces refus de célébrer des mariages homosexuels, le pape François a déclaré que « l’objection de conscience doit pouvoir trouver sa place dans toute structure juridique, car c’est un droit ».
     
    Plusieurs candidats à l'élection présidentielle en Haïti vont participer dimanche à un débat radio télévisé organisé à Miami.
     
    « La campagne présidentielle haïtienne s'invite au sud de la Floride », écrit le Miami Herald. Dix des 54 candidats qui briguent la succession de l'actuel chef de l’État Michel Martelly ont annoncé leur venue pour présenter leur programme devant les membres de la diaspora haïtienne de Miami, lors d’un débat public. « Ils seront interrogés par des journalistes de trois principaux médias haïtiens : la chaine de télévision Vision 2000, Radio Caraïbe et Le Nouvelliste. Ce n'est pas le premier débat de ce genre », poursuit le Miami Herald. « Deux autres ont déjà eu lieu, à Washington et dans le New Jersey ».

    Alors que le débat dans la capitale a essuyé des critiques, car les candidats ont été obligés de s'exprimer en anglais, la rencontre ce dimanche va pouvoir se faire en créole. « À moins d'un mois du premier tour de l'élection présidentielle en Haïti, la méfiance et les doutes persistent quant à la suite du processus électoral », dont le premier scrutin, les législatives du 9 août dernier, a été entaché de violences et d'irrégularités, constate le Miami Herald.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.