GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 8 Décembre
Vendredi 9 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Brésil: Dilma Rousseff forme un nouveau gouvernement

    media La présidente brésilienne Dilma Rousseff annonce un remaniement ministériel, le 02 octobre 2015. REUTERS/Ueslei Marcelino

    Vaste remaniement gouvernemental au Brésil. La présidente Dilma Roussef en difficulté politiquement veut tenter de ressouder sa majorité. Alors que le Brésil connaît une période de récession économique, la popularité de la présidente est au plus bas.

    Avec ce remaniement, la présidente brésilienne espère conserver au Parlement la majorité dont elle a besoin pour faire adopter la cure d'austérité budgétaire qu'elle veut mettre en oeuvre, et surtout pour écarter la menace d'une procédure de destitution.

    Dans ce nouveau gouvernement, Dilma Rousseff fait appel à des ténors de la politique brésilienne, notamment Jacques Wagner, un proche de Lula, l'ancien président brésilien. Elle accorde également une place plus importante au Parti du mouvement démocratique brésilien, ce parti du centre est un allié très important de Dilma Roussef, mais c'est un allié capricieux et qui menace de faire défaut à la présidente brésilienne.

    Ce remaniement permettra-t-il à Dilma Roussef de sortir de l'impasse, c'est peu probable, tant les difficultés s'accumulent pour elle. Il y a eu le scandale Petrobras qui a impliqué de nombreuses personnalités au sein de son propre parti et il y a les difficultés économiques : le Brésil est en récession, son PIB devrait chuter de plus de 2% en 2015. Enfin, il y a cette impopularité sans précédent : avec seulement 10% d'opinions favorables, Dilma Roussef est la présidente la plus impopulaire du Brésil depuis la fin de la dictature au milieu des années 1980.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.