GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Canada: tir groupé des opposants contre le Premier ministre sortant

    media Les protagonistes du débat télévisé du 2 octobre 2015. REUTERS/Joel Lemay/Pool

    Pour la cinquième fois, les quatre principaux candidats en lice pour les élections législatives canadiennes - le 19 octobre 2015 - s'affrontaient hier 2 octobre au soir dans un débat télévisé, alors que les sondages ne parviennent pas pour l'instant à prédire le futur gagnant. Le Premier ministre conservateur sortant Stephen Harper a été la cible principale de ses adversaires, tant en matière économique, qu'environnementale ou d'accueil des réfugiés syriens.

    Confronté à une baisse dans les intentions de vote, le chef du Nouveau parti démocratique a choisi l'ironie pour attaquer le Premier ministre sortant Stephen Harper, qui est en faveur de l'obligation des femmes portant un niqab à se dévoiler, lors de la cérémonie permettant aux immigrants de devenir des citoyens. Pour Thomas Mulcair, il s'agit d'une arme de distraction massive, qui permet au Premier ministre de parler du niqab plutôt que de son bilan économique désastreux. Le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, qui milite pour les intérêts du Québec, s'oppose, lui, au contrat d'armement conclu entre le Canada et l'Arabie saoudite : « Vous vendez pour quatorze milliards d'armes à un pays qui répand le fanatisme islamiste »...

    Place de choix pour la politique étrangère

    La politique étrangère s'est donc taillée une place de choix dans ce débat. La crise des réfugiés a donné l'occasion au chef du parti libéral Justin Trudeau de se camper en futur Premier ministre d'un pays tourné vers l'aide internationale, lui qui est en tête des intentions de vote selon un récent sondage : « Moi, ici, pour devenir Premier ministre, je m'engage à plus d'action humanitaire »... Il reste encore plus de deux semaines de campagne qui vont peut-être permettre à un des candidats de se démarquer de ses adversaires.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.