GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Affaire Volkswagen: le PDG de la firme aux Etats-Unis s'excuse devant le Congrès

    media Michael Horn, le patron de Volkswagen Etats-Unis, devant le Congrès américain, le 8 octobre 2015. REUTERS/Joshua Roberts

    Le patron de Volkswagen Etats-Unis s'est platement excusé jeudi  lors d'une audition au Congrès américain. Michael Horn, interrogé pendant plus de deux heures par des élus très en colère, a expliqué que l'installation du logiciel masquant la pollution sur les voitures du groupe, était le fait de quelques individus. Volkswagen risque une amende record de 18 milliards de dollars.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    Les élus américains n'ont pas ménagé le patron de Volkswagen Etats-Unis. Des questions sur un ton peu courtois ont fusé durant deux heures. Michael Horn, auditionné sous serment, est resté très calme, jouant parfois sur une supposée mauvaise compréhension de l'anglais, qui lui a permis de prendre son temps afin de répondre sans envenimer le climat déjà très tendu.

    Le représentant de la firme automobile a choisi de faire profil bas.« Au nom de ma compagnie, au nom de tous mes collègues en Allemagne, en mon nom personnel. Je vous présente mes plus sincères excuses, pour l'utilisation par Volkswagen, d'un logiciel servant à tromper les contrôles sur les émissions polluantes. »

    Une fraude de plus de 18 milliards de dollars

    L'affaire de la fraude à la pollution va vraisemblablement coûter plus cher que les 18 milliards de dollars estimés dans un premier temps. Car des procès vont être intentés par des automobilistes, pour la perte de valeur de leur véhicule. Il va falloir aider financièrement les concessionnaires qui voient déjà leurs ventes chuter. Michael Horn l'a promis. Comme il a promis de remettre aux normes chacune des 435 000 voitures polluantes.

    Sur l'organisation de la fraude en elle-même, cette audition au Congrès a apporté peu d'informations. Michael Horn assure que les dirigeants de Volkswagen n'étaient pas au courant.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.