GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 28 Juillet
Vendredi 29 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Mexique: le narcotrafiquant «El Chapo» échappe encore aux autorités

    media Une récompense de 3,2 millions d'euros a été offerte par le gouvernement mexicain en juillet 2015, en échange d'informations permettant de retrouver Joaquin «El Chapo» Guzman, un célèbre narcotrafiquant actuellement en cavale. AFP PHOTO/ Yuri CORTEZ

    Le narcotrafiquant le plus recherché au monde, Joaquin « El Chapo » Guzman a encore filé entre les doigts des autorités mexicaines. En cavale depuis son évasion de prison en juillet dernier, il avait été repéré dans le nord-ouest du Mexique en fin de semaine dernière.

    Dans le jeu du chat et de la souris, c’est encore la souris qui gagne la partie. Depuis plusieurs semaines, El Chapo et ses hommes de main avaient trouvé refuge dans les montagnes du Sinaloa, là où le baron a grandi et fait prospérer son cartel de drogue. Considéré comme le « Robin des bois » local, il bénéficie depuis toujours du soutien des populations.

    Traqués par les forces mexicaines et par les Etats-Unis, le baron et ses hommes de main s’étaient réfugiés dans un ranch. Mais ce répit a été de courte durée. La semaine dernière, les forces mexicaines et les services de sécurité américains repèrent El Chapo, grâce à des écoutes téléphoniques. Des hélicoptères sont dépêchés sur place pour le déloger.

    Blessé au visage et à la jambe

    Finalement, l’opération vire à l’échange de tirs et le baron s’échappe encore. En voiture cette fois, mais non sans mal : il s'est blessé à la jambe et au visage, indique un communiqué du gouvernement.

    A 58 ans, El Chapo n’en est pas à son premier coup. Il a été arrêté à deux reprises et s’est échappé deux fois des prisons mexicaines. Sa dernière évasion, mémorable, s’était faite par le biais d’un tunnel d’un kilomètre et demi, creusé sous sa propre cellule, dans la prison ultra-sécurisée de Mexico.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.