GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
Vendredi 9 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 11 Décembre
Lundi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Les Etats-Unis veulent ficher les propriétaires de drones

    media Un avion vole au-dessus d'un drone dans le ciel de Brooklyn, à New York, le 1er janvier 2015. Reuters/路透社

    Le ministère américain des transports a annoncé lundi 19 octobre son intention de créer un fichier national des propriétaires de drones. Le processus semble extrêmement rapide. Une commission d'expert réunissant les plus importantes associations d'amateurs de drones, les pilotes de ligne, le ministère, doit rendre un rapport mi-novembre, afin de tenter de mettre en place des règles avant Noël (période d'achat privilégiée de drones). Les incidents se sont, en effet, multipliés cette année.

    Avec notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio

    Des drones qui survolent un aéroport et retardent les avions, ou qui prennent des photos des incendies en Californie et gênent le travail des pompiers : on ne compte plus les problèmes causés par ces petits avions sans pilote cette année.

    Un drone s'est même écrasé en janvier sur la pelouse de la Maison Blanche. Un accident, a-t-on appris par la suite, mais l'alerte maximale avait été déclenchée.

    Des centaines de milliers de propriétaires

    « Rien ne différencie un amateur qui fait voler un drone pendant ses loisirs, d'une personne mal intentionnée », explique le ministère des Transports, qui veut donc créer un fichier national. Le but est de pouvoir retrouver le propriétaire d'un appareil qui s'est introduit dans un espace interdit : bâtiments officiels, aéroports, installations militaires.

    Malgré le soutien de la plupart des acteurs, fabricants, associations d'utilisateurs, pilotes, la mise en place de ce recensement semble compliquée, car réglementation signifie aussi sanction, en cas de violation des règles de sécurité ou de la vie privée. Aussi, les propriétaires de drones ne vont pas tous se précipiter pour se faire enregistrer... Ils sont des centaines de milliers aux Etats-Unis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.