GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Etats-Unis: Joe Biden ne sera pas candidat à l'élection présidentielle

    media Le vice-président américain Joe Biden a mis un terme au suspens qui entourait son éventuelle candidature à al présidentielle. AFP/AFP

    Le vice-président américain a mis fin au suspense. Mercredi 21 octobre, Joe Biden a annoncé qu'il ne serait pas candidat à la Maison Blanche. Une décision qui clarifie la course dans le camp démocrate. Le désistement du vice-président devrait profiter à Hillary Clinton, déjà favorite dans les sondages. Et Joe Biden a prévenu, il n’est certes pas candidat, mais sa voix sera entendue.

    Avec notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio

    « Je ne suis certes pas candidat mais je ne resterai pas silencieux. Je crois que le président Obama a mené ce pays de la crise au rétablissement. Notre parti ferait une erreur tragique, si nous nous éloignons, ou si nous tentons de défaire, l’héritage Obama », a lancé le vice-président américain.

    Joe Biden ne s’est pas embarrassé de précaution oratoire. Une courte allocution, très politique, en forme de leçon de campagne à l’attention des candidats de son propre parti, Bernie Sanders et Hillary Clinton.

    C’est cette dernière qui devrait bénéficier du retrait de Joe Biden. Les sondages montrent que les électeurs potentiels du vice-président, et ils sont nombreux, près de 20%, devraient se reporter sur l’ancienne secrétaire d’Etat.

    Mais Joe Biden met un prix à son soutien, l’héritage Obama. Les stratèges de la campagne d’Hillary Clinton sont mal à l’aise sur ce point. La candidate ne critique pas ouvertement le président, mais s’éloigne de ses positions, expliquant que Barack Obama n’a pas fait le maximum sur l’immigration ou le contrôle des armes à feu. Elle s’est déclarée contre l’accord commercial transpacifique que la Maison Blanche vient de signer.

    Si dans le camp Clinton on est donc certainement soulagé par la décision de Joe Biden, il va falloir à présent gagner son soutien qui sera précieux dans les turbulences de la campagne électorale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.