GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Vendredi 29 Juillet
Samedi 30 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 1 Août
Mardi 2 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Une écrasante majorité du Parlement tunisien a retiré samedi soir sa confiance au gouvernement de Habib Essid, sous pression depuis que le président Béji Caïd Essebsi a souhaité un cabinet d'union nationale il y a deux mois. Comme prévu, les député ont majoritairement désavoué le gouvernement, 118 votant contre, 3 pour et 27 s'abstenant.

    Dernières infos
    • Mali: l'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'à fin mars 2017 (officiel)
    Amériques

    L'ouragan Patricia frappe la côte pacifique du Mexique

    media La plage d'Acapulco sur les côtes du Mexique, le 23 octobre 2015. REUTERS/Claudio Vargas

    L'ouragan Patricia, le plus grand ouragan de l'histoire, a touché terre vendredi en fin d'après-midi sur la côte pacifique mexicaine, faisant craindre des dégâts humains et matériels importants. Selon le président Pena Nieto, les premiers bilans matériels sont, pour l'heure, moins lourds que prévu, mais le danger reste très présent.

    Les autorités ont déplacé des habitants, fermé les ports, les écoles, et évacué des touristes avant l'arrivée dans l'Etat de Jalisco (ouest du pays) de cet ouragan, qui a été d'abord classé catégorie 5 - maximale sur l'échelle de Saffir-Simpson -, selon le centre des ouragans de Miami.

    Mais dans la nuit, le centre des ouragans a annoncé que celui-ci était désormais en catégorie 2, avec des vents de 155 km/h, après les 325 km/h enregistrés en mer et 270 km/h au moment où il a touché terre.

    L'oeil de l'ouragan a frappé la localité de Emiliano Zapata, à 95 km de l'important port de Manzanillo, à 18h15 heure locale, vendredi, (23h15 GMT), a annoncé à la télévision le directeur de la Commission mexicaine de l'eau, Roberto Ramirez.

    « L'ouragan est maintenant sur la côte du Mexique. Ne sortez pas. Protégez-vous et suivez les instructions de la protection civile », avait écrit le président mexicain Enrique Pena Nieto sur son compte Twitter, alors que Patricia touchait terre.

    « Les premières informations confirment que les dégâts sont moins importants que ceux attendus d'un ouragan d'une telle magnitude », a déclaré plus tard le chef de l'Etat dans un message télévisé à la nation. Il a cependant souligné l'importance, pour la population mexicaine, de rester à l'abri, précisant que « la partie la plus dangereuse de l'ouragan [n'était] pas encore entrée sur le territoire ».

    C'est un ouragan de niveau 5. Le plus puissant ouragan jamais enregistré dans cette région.
    Intervention du chef de la délégation mexicaine lors des négociations climat à Bonn 24/10/2015 - par RFI Écouter

    Selon le secrétaire au Tourisme, José Calzada, il pleut « très fortement » dans l'Etat de Colima « où environ 350 arbres ont été arrachés », mais aucune victime n'a pour l'heure été signalée. Toujours selon lui, environ 7 000 touristes étrangers et 21 000 touristes mexicains séjournaient dans la station balnéaire avant l'arrivée de Patricia. 

    Selon les autorités américaines, des dizaines de milliers de touristes américains sont dans les zones menacées.  Le président Barack Obama a annoncé que des spécialistes américains des désastres étaient sur place et prêts à aider. Il a également adressé un message de soutien au peuple mexicain.

    Boutiques fermées, hôtels vidés

    Toutes les boutiques ont été fermées dans la ville touristique de Puerto Vallarta et les propriétaires ont calfeutré leurs vitrines. « J'ai distribué des rubans adhésifs à des gens qui n'étaient pas préparés », racontait Ramiro Arias, propriétaire d'une boutique d'encadrement. Les hôtels du front de mer de Puerto Vallarta ont été évacués et des touristes ont été conduits vers des abris, l'aéroport ou des stations d'autobus. Selon les autorités, 3 500 personnes au total ont quitté Puerto Vallarta par autobus et avion.

    Patricia devrait apporter des précipitations pouvant atteindre 51 cm dans les Etats mexicains de Jalisco, Colima, Michoacan et Guerrero, ce qui pourrait générer des glissements de terrain.

    Les autorités ont coupé l'électricité de Puerto Vallarta à Manzanillo pour éviter les électrocutions. Jose Maria Tapia Franco, directeur du Fonds national des désastres, a souligné que 400 000 personnes vivaient dans des conditions précaires dans le secteur.
    Les autorités ont déployé 400 policiers fédéraux pour venir en aide à la population. Dans le village de Boca de Pascuales, les autorités ont mis 70 personnes à l'abri et 30 autres ont quitté la côte pour se rendre à l'intérieur des terres chez des proches.

    En 2013, deux tempêtes quasi simultanées avaient touché les côtes pacifique et atlantique du Mexique, entraînant la mort de 157 personnes.

    (Avec AFP)

    Photo satellite de l'ouragan Patricia au Mexique prise par la Nasa, depuis la Station Spatiale Internationale, le 23 octobre 2015. REUTERS/NASA/Handout via Reuters

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.