GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le ministre bavarois de l'Intérieur a annoncé au lendemain de l'attentat-suicide près d'un festival de musique à Ansbach qu'une vidéo avait été retrouvée sur le téléphone portable de l'auteur de l'attaque. «Il a explicitement annoncé (agir) au nom d'Allah, a fait allégeance (au chef du groupe EI), Abou Bakr al-Baghdadi (...) et annoncé expressément une vengeance contre les Allemands qui se mettent en travers de la voie de l'islam», a déclaré le ministre.

    Amériques

    René Girard, mort d’un académicien atypique

    media René Girard, l’académicien né le 25 décembre 1923 à Avignon est mort le 4 novembre 2015 aux Etats-Unis. Ici en 1990. AFP PHOTO / FILES / DERRICK CEYRAC

    Surnommé par le philosophe Michel Serres « nouveau Darwin des sciences humaines », l'académicien René Girard qui a influencé des écrivains tels que le prix Nobel J.M. Coetzee ou Milan Kundera est mort mercredi 4 novembre, aux États-Unis, à 91 ans. C’est l’université de Stanford où cet intellectuel et chrétien convaincu a longtemps enseigné qui a annoncé son décès.

    Installé aux États-Unis depuis les années 1940, René Girard était mal connu du grand public en France, bien qu'il soit entré à l'Académie française en 2005. Ses livres en revanche ont été largement traduits dans le monde, comme Mensonge romantique et vérité romanesque, La violence et le sacré ou Je vois Satan tomber comme l'éclair.

    Philosophe, anthropologue, difficilement classable, René Girard est décrit comme un chercheur atypique, aimant aller à contre-courant.

    Défenseur ardent de la religion chrétienne, un engagement religieux croissant qui lui avait valu quelques critiques, il était aussi connu pour son concept de désir mimétique. Un concept qu'on peut résumer ainsi : ce qui explique les conflits et la violence des sociétés, c'est le fait que le désir est maladif, et que chacun désire toujours ce qu'a autrui.

    (Ré) écoutez l'entretien avec René Girard en 2004 06/11/2015 - par Caroline Lachowsky Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.