GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 29 Juin
Jeudi 30 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Brésil: 500 habitants d'un village englouti par la boue secourus

    media Le village brésilien de Bento Rodrigues entièrement recouvert de boue, le 6 novembre 2015. REUTERS/Ricardo Moraes

    Cinq cents personnes ont été secourues vendredi 6 novembre à Bento Rodrigues, ce village brésilien englouti jeudi par une importante coulée de boue. Dix-sept décès sont à déplorer selon un bilan amené à s’alourdir. Sur place, les conditions de sauvetages restent très difficiles.

    Par hélicoptères et véhicules tout terrain, quelques 500 personnes ont été secourues ce vendredi à Bento Rodrigues. Ce petit village de 620 habitants, situé dans l'Etat de Minas Gerais au sud-est du Brésil, a été complètement englouti par une coulée de boue géante, jeudi, après la rupture de deux barrages miniers. Le bilan est de 17 morts mais devrait rapidement s'alourdir, annoncent les autorités.

    Dépêché sur le lieu du drame, le maire de Mariana, une ville voisine, est sous le choc : « C'est une catastrophe. Il y a des voitures sur les maisons, l'école est couverte de boue. L'église, qui est l'un des plus hauts bâtiments du village, est complètement engloutie. Je n'ai jamais vu cela. On arrive à apercevoir le toit de quelques maisons et les habitants qui s'y sont réfugiés et qui demandent de l'aide. Mais nous ne pouvons pas y accéder, puisqu'ils sont complètement encerclés. La priorité est de les sortir de là, mais nous avons du mal, parce qu'il faut le faire par hélicoptère », rapporte l’édile.

    Toutes les voies d'accès à Bento Rodrigues sont obstruées par la boue. La cause de la rupture des deux barrages est encore inconnue. Mais l'un d'eux retenait des boues toxiques de déchets miniers sur une superficie équivalant à dix stades de football. La présidente brésilienne Dilma Rousseff a proposé au gouvernement de l'Etat où la catastrophe s'est produite l'aide de l'armée et de la défense civile nationale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.