GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Septembre
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Les couples homosexuels peuvent adopter un enfant en Colombie

    media La Gay Pride à Medellin en Colombie, le 28 juin 2015. AFP PHOTO / Raul ARBOLEDA

    La Cour constitutionnelle colombienne, la plus haute juridiction du pays, a approuvé le droit à l’adoption pour un couple homosexuel. La cour avait déjà reconnu il y a quelques mois le droit à l’adoption pour un couple de même sexe si l’enfant avait un lien biologique avec l’un des deux membres du couple. Cette décision élargit ce droit. L’Uruguay, l’Argentine et l’Etat de la ville de Mexico avaient déjà légalisé ce type d’adoption. Cette décision, historique selon les avocats qui défendait cette cause, permet de réduire un plus les discriminations à l’encontre des couples gay.

    C’est une décision qui met un terme à trois ans de lutte de la part des organisations de défense des homosexuels et des lesbiennes. Désormais un couple gay pourra, au même titre qu’un couple hétérosexuel, adopter un enfant, même si ce dernier n’a pas de lien biologique avec l’un des deux membres du couple. Une décision approuvée après des heures de débat grâce à six votes en faveur et deux contre.

    Cette décision est une suite qui semble logique en Colombie. En 2007, cette même Cour constitutionnelle avait autorisé l’union de couples de même sexe, sans pour autant la considérer comme un mariage. L’année suivante, la plus haute juridiction colombienne garantissait le droit à une pension pour ces couples. En 2009, ce sont les droits patrimoniaux qui avaient été rajoutés à ces mesures. Enfin, début 2015, l’adoption d’un enfant ayant des liens biologiques était autorisée.

    Cette mesure est désormais étendue à tous les enfants. Une décision qui a provoqué une vive réaction de l’Eglise qui appelle à protéger la cellule familiale. Même si cette autorisation ne peut faire l’objet d’un appel, un citoyen colombien a le droit de déposer un recours en nullité. Mais étant donné l’évolution de la société colombienne sur cette thématique, il semble peu probable que cette Cour constitutionnelle revienne sur sa décision.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.