GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Septembre
Jeudi 22 Septembre
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Mexique: plus de 150 corps trouvés dans une fosse commune clandestine

    media Les autorités de l'Etat de Morelos ont ouvert une enquête et plusieurs personnes ont été mises en examen. AFP PHOTO / Pedro PARDO

    Une fosse commune clandestine a été mise au jour dans l’Etat de Morelos au Mexique. Ce sont plus de 150 dépouilles qui auraient été enterrées illégalement par des employés du ministère public. Une vidéo de cette épouvantable découverte a été mise en ligne. Plusieurs personnes ont été mises en examen.

    C’est une macabre découverte. Au Mexique, des fonctionnaires et ex-employés du ministère public de l’Etat de Morelos sont soupçonnés d’avoir enterré illégalement dans des fosses communes plus de 150 cadavres. Ces dépouilles se trouvaient dans des morgues et certaines faisaient l’objet d’enquêtes policières.

    C’est la famille d’un homme enlevé puis assassiné en mai 2013 qui a dévoilé l'affaire. Elle a mené sa propre enquête pour forcer la police à retrouver le corps d'Oliver Rodriguez qui avait été localisé en juin 2013 dans un ravin, dix jours après son enlèvement. Le corps avait ensuite été transféré à la morgue. Puis plus rien malgré les réclamations de sa famille. Il a finalement été localisé fin 2014 dans une des deux fosses communes de Tetelcingo.

    C'est lorsque la famille d'Oliver Rodriguez a filmé son exhumation en décembre, qu'elle a fait la sinistre découverte : une fosse contenant 150 corps emballés dans des sacs plastiques. Des dépouilles souvent non réclamées, enterrées en toute illégalité par les services du procureur, sans suivre les procédures ni émettre de certificat de décès.

    La région est en proie aux bandes criminelles liées au trafic de drogue comme Los Rojos ou Guerreros Unidos, impliquées dans la disparition des 43 étudiants à Iguala. Le taux d'homicides est très élevé et les morts s'accumulent dans les services du ministère public qui, il y a deux ans, aurait décidé de les enterrer dans des fosses communes.

    Le bureau du procureur de l'Etat de Morelos a ouvert une enquête et entamé des poursuites contre les fonctionnaires et les anciens employés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.