GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Aujourd'hui
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: les caprices des candidats républicains auprès de Fox News

    media Dix candidats républicains réunis par la chaîne Fox News à Cleveland (Ohio). Sur la photo, de gauche à droite : Ben Carson, Scott Walker, Donald Trump et Jeb Bush. REUTERS/Brian Snyder

    Le quatrième débat des candidats républicains à la présidentielle 2016 se déroule ce lundi soir dans le Wisconsin dans une ambiance de rébellion des participants contre les journalistes. Le parti républicain a par ailleurs transmis une liste de demandes pour tenter d'imposer des règles qui font sourire, et n'ont aucune chance d'être acceptées.

    Avec notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio

    Les candidats républicains n'aiment pas les journalistes, « des gauchistes qui posent des questions pièges », se sont-ils plaints après le dernier débat. Certains d'entre eux ont donc adressé une liste de requêtes aux chaînes organisatrices : pas de questions auxquelles il faut répondre par oui ou par non, les noms et qualités de tous les intervenants, journalistes ou experts, pas d'image d'un candidat qui consulte ses notes, et la transmission des graphiques qui seront utilisés, transmission avant le débat aux états-majors, qui jugeront de leur pertinence. Sans oublier la température des studios à 19° pour ne pas transpirer.

    Non seulement ces demandes n'ont pas été acceptées par les médias, mais elles ont été moquées sur tous les réseaux. « Faut-il aussi leur proposer des massages ? », a ironisé Megyn Kelly. Cette journaliste de la chaine très conservatrice Fox News, présentera l'émission de ce soir. Une ambiance tendue à un an de la présidentielle, sans doute motivée par les mauvais sondages des candidats du sérail. Le milliardaire Trump est toujours en tête dans les intentions de vote, et - cela ne surprend personne -, il ne fait pas partie des signataires de la lettre de récriminations.

    Fox News a éliminé deux candidats, l'ancien gouverneur de New York George Pataki, et le sénateur de Caroline du Sud Lindsey Graham. Deux autres candidats ont été rétrogradés. Chris Christie, gouverneur du New Jersey et Mike Huckabee, ancien gouverneur de l'Arkansas ne participeront pas au prime time. Aucun d'entre eux ne réunit assez d'intentions de vote, selon les critères de Fox.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.