GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 1 Juin
Jeudi 2 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Edition spéciale (5h-7h TU) : les réactions en Afrique avec nos correspondants, décryptage et analyse avec la rédaction de RFI et ses invités

    Amériques

    Haïti: l'opposition conteste toujours les résultats de la présidentielle

    media A Port-au-Prince (Haïti), le 20 octobre 2015. REUTERS/Andres Martinez Casares

    En Haïti, l'opposition continue de contester les résultats du scrutin présidentiel annoncés jeudi dernier par le Conseil électoral provisoire. Selon ces résultats préliminaires, le candidat du pouvoir, Jovenel Moïse, arrive en tête du premier tour avec 32% des suffrages. Un chiffre considéré comme « un vol » par les autres candidats et leurs partisans qui accusent le président Michel Martelly de manipuler les votes à son avantage. Plusieurs milliers d'opposants au pouvoir en place ont manifesté le 12 novembre à Port-au-Prince.

    Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

    Le cortège a rassemblé aussi bien les partisans de Jude Célestin, que ceux de Moïse Jean-Charles et Maryse Narcisse, les candidats respectivement annoncés à la deuxième, troisième et quatrième place du premier tour de la présidentielle.

    Sivtot Avril est là car il tient à ce que son vote compte : « Aujourd'hui on demande à ce que notre vote ne soit pas perdu au profit de Michel Martelly car il a formé un réseau criminel pour placer le peuple haïtien dans une situation incontrôlable. La voix du peuple, c'est la voix de Dieu : on prend la rue pour obtenir le résultat de notre vote. On a dit que l'heure était venue, il refuse de comprendre. On manifeste pour lui montrer vraiment que l'heure est venue ».

    Aux abords du siège du parti de Jude Célestin, c'est l'euphorie. Celui qui est arrivé deuxième du scrutin est venu saluer la foule : « Nous sommes sortis pour dire à ces gens qu’ils sont brillants de manifester dans la paix. On leur doit. C’était ça le mot d’ordre : si vous devez manifester, il faut le faire dans la paix ».

    Et l'important pour Jude Célestin est que ce qu'il appelle « les vrais résultats » des élections soient finalement publiés. L'opposition n'entend pas baisser les bras : une nouvelle journée de manifestation est prévue ce vendredi dans la capitale haïtienne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.