GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: levée des arrêtés de restriction d'approvisionnement en carburant dans tout le grand ouest (Préfecture)
    • Israël: le nouveau gouvernement de droite «soulève des interrogations» (département d'Etat)
    • Belgique: 4 personnes liées à des projets d'attentats terroristes inculpées (parquet)
    • Loi Travail: grève votée pour jeudi dans les 19 centrales nucléaires françaises (CGT)
    Amériques

    Deux avions d'Air France déroutés: plus de peur que de mal

    media Le vol 65 au départ de Los Angeles, avec 497 passagers, et le vol 55 au départ de Washington-Dulles, avec 262 personnes à bord, ont été déroutés mardi soir (image d'illustration). REUTERS/Christian Hartmann/Files

    Deux avions d'Air France, à destination de Paris, ont été déroutés, mardi soir après leur décollage des Etats-Unis en raison de menaces anonymes. L'un a procédé à un atterrissage d'urgence à Salt Lake City, tandis que le second s'est posé à Halifax, au Canada. Après vérification, aucun explosif n'a été retrouvé.

    Deux vols d'Air France, l'un en provenance de Washington et l'autre de Los Angeles, ont été déroutés en raison de menaces anonymes délivrées par téléphone. Celles-ci évoquaient la présence d’une bombe à bord. Par mesure de précaution, Air France a donc décidé de demander l’atterrissage des deux appareils. Ils se sont posés sans problème, l'un à Halifax au Canada, l'autre à Salt Lake City dans l'Utah.

    Les passagers sont descendus des appareils et ont patienté dans les terminaux. Les avions ont été inspectés par des maîtres-chiens, mais aucun explosif n'a été retrouvé à bord des appareils. Une enquête du FBI est en cours pour identifier la source de l’appel téléphonique.

    Pas de panique

    Selon un passager, ils ont été informés, après deux heures et demie de vol, qu'ils allaient être déroutés « en raison de problèmes opérationnels ». Il n'y a pas eu de panique à bord, a-t-il déclaré à CNN.

    Cet incident intervient dans un contexte tendu. Les attentats du 13 novembre à Paris ont fait 129 morts identifiés et la Russie a confirmé qu'un attentat à la bombe était à l'origine du crash d'un avion russe dans le Sinaï le 31 octobre, avec 224 personnes à bord. Les deux attaques ont été revendiquées par l’organisation terroriste de l’Etat islamique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.