GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Colombie: 30 guérilleros des FARC bientôt libérés

    media Le président colombien Juan Manuel Santos et le chef des FARC Rodrigo Londono, à La Havane le 23 septembre. REUTERS/Alexandre Meneghini

    Dimanche, le président Juan Manuel Santos a annoncé son intention de gracier 30 membres de l'organisation armée, dans le cadre des négociations de paix qui se tiennent depuis plus de trois ans à La Havane. M. Santos a arrêté, en septembre dernier, la date du mois de mars pour signer un accord définitif.

    Avec notre correspondante à Bogota, Marie-Eve Detoeuf

    Le président Santos entend bien tenir ses délais. Et appuie sur l'accélérateur du processus de paix. La décision de gracier 30 guérilleros a été présentée comme un geste pour construire la confiance entre le gouvernement et les FARC. Le président a précisé que les guérilleros qui seront libérés ont tous été incarcérés pour délit de rébellion, aucun n'a fait l'objet d'une condamnation pour crime.

    Gestes de paix

    Mais la droite anti-paix - celle de l'ex-président Alvaro Uribe - a quand même critiqué la mesure. Les Uribistes considèrent que Santos se fait avoir par les FARC. Pourtant l'organisation armée a, elle aussi, multiplié les gestes de paix au cours des derniers mois. Le cessez-le-feu unilatéral est respecté sur le terrain. Et les chefs des FARC ont donné ordre à leurs troupes de ne plus acheter d'armes et de cesser tout entraînement militaire.

    Autant de raisons de croire que les FARC ont l'intention de signer la paix. La question est de savoir quand. Dimanche à La Havane, le chef des FARC, Timochenko (Rodrigo Londono), a déclaré que le temps n’était pas un problème

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.