GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Crise sociale au Chili : le président Piñera condamne les violences policières
    • Hong Kong: grand incendie à l'entrée du campus où se trouvent les manifestants (AFP)
    • Foot/Euro-2020: les Bleus, vainqueurs en Albanie (2-0), terminent en tête de leur groupe
    Amériques

    Le nouveau président argentin dévoile son gouvernement

    media Le président élu d'Argentine, Mauricio Macri, en conférence de presse à Buenos Aires le 23 novembre 2015. REUTERS/Enrique Marcarian

    Mauricio Macri, le président de centre-droit élu en Argentine le 22 novembre, a fait connaître le nom des ministres qui l'accompagneront dès sa prise de fonctions le 10 décembre. Dans son premier gouvernement, le successeur de la péroniste Cristina Kirchner fait une large place au changement. Mais avec un zeste de continuité.

    Avec notre correspondant à Buenos Aires, Jean-Louis Buchet

    Des fidèles, des experts, mais aussi des surprises dans le premier cabinet de Mauricio Macri, présenté par Marcos Peña, le futur ministre coordinateur de l'action gouvernementale. Comme il se doit, le gouvernement - qui prendra ses fonctions le 10 décembre - fait la part belle à ceux qui ont accompagné le président élu durant la campagne.

    C'est le cas de Rogelio Frigerio, un cadre du parti, qui sera ministre de l'Intérieur, un poste clé pour les négociations avec les provinces, dont beaucoup sont gouvernées par des péronistes. Ou encore Alfonso Prat-Gay, membre d'un parti allié, nommé aux Finances. Mais le choix de cet ancien gouverneur de la Banque centrale de Nestor Kirchner est aussi une preuve d'ouverture.

    Pour ce qui est des experts, il faut signaler la nomination aux Affaires étrangères de Susana Malcorra, actuelle chef de cabinet du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Cette diplomate expérimentée aura à gérer le tournant annoncé des relations extérieures de l'Argentine, qui s'éloignera du Venezuela et se rapprochera des Etats-Unis.

    Quant aux surprises, la plus importante est le maintien à son poste du ministre des Sciences et de la Technologie de Cristina Kirchner, Lino Barañao. Un bon point pour Mauricio Macri, qui avait souligné les avancées du gouvernement précédent dans ce secteur.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.