Réécouter
Ecouter Paris, écouter les villes du monde
Ecouter Bobo-Dioulasso avec les enfants
Ecouter les villes du monde
 
GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Aujourd'hui
Lundi 30 Mai
Mardi 31 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Chili: enseignement supérieur gratuit pour les élèves les plus pauvres

    media « Baisers pour une meilleure éducation » durant une manifestation à Santiago du Chili, le 6 juillet 2011, pour protester contre le système d'éducation publique. REUTERS/Victor Ruiz Caballero

    Au Chili, un premier pas vers l’éducation universitaire gratuite vient d’être franchi. Une première réponse aux manifestations étudiantes de 2011 qui réclamaient, on s’en souvient, une éducation publique, gratuite et de qualité. Concrètement, le Sénat chilien a adopté le budget de l’éducation de l’année prochaine, un budget qui contient une clause toute spéciale.
     

    De notre correspondante à Santiago du Chili,

    Le budget de l’éducation 2016 comprend une clause qui a provoqué de gros débats au Chili, tant à l’Assemblée qu’au Sénat, avant d’être finalement adoptée. L’Etat va financer l’université aux étudiants les plus pauvres du pays. Autrement dit, ceux-ci n’auront rien à payer. Une mesure qui devrait profiter à 200 000 étudiants, soit plus de 16 pour cent de la population étudiante du pays. Cela paraît normal dans beaucoup de pays du monde où l’éducation publique est gratuite, mais au Chili c’est une véritable révolution.

    Un système éducatif ultralibéral hérité de la dictature Pinochet

    En 1981, le dictateur Augusto Pinochet qui dirigeait alors le pays, a complètement dérégulé le système éducatif chilien. Depuis, l’université est payante y compris les universités publiques. Le Chili est le pays du monde où l’université coûte le plus cher en comparaison du niveau de vie de la population, et c’est aussi le pays où les familles payent le plus pour l’éducation.

    La gratuité pour 100% de étudiants d'ici 2020

    Ce sera la première fois depuis plus de trente ans que des étudiants ne paieront pas un seul peso pour l’université. Ce n’est qu’une clause dans un budget pour le moment. Le but du gouvernement de la présidente socialiste Michelle Bachelet est de créer l’année prochaine une loi qui régule la gratuité dans l’éducation supérieure. Il souhaitait donner la gratuité à 70 % des étudiants d’ici à la fin du mandat de la présidente, c’est-à-dire dans deux ans. Et à 100 % d’ici à 2020. Ce ne sera sûrement pas possible du fait du ralentissement de la croissance du pays en raison de la baisse du cours mondial du cuivre. Cela signifie moins de rentrées dans les caisses de l’Etat et moins de financements publics pour de grosses réformes.

    Une éducation gratuite, publique et de qualité

    L’aspect positif également de cette mesure, c’est qu’elle est soumise à conditions. Tous les étudiants les plus pauvres n’y accéderont que s’ils étudient dans les universités et les instituts professionnels qui ne font pas de profit et qui sont accrédités par l’Etat, c’est-à-dire qui démontrent un certain niveau de qualité. C’est la première fois depuis Pinochet qu’un gouvernement soumet un financement public dans l’éducation à une telle condition. Ça veut dire que l’Etat ne subventionnera pas les établissements qui font du profit au détriment des familles chiliennes. Cela pourrait paraître logique à beaucoup, mais au Chili, c’est nouveau et c’est un signe fort !

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.