GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Le chef de la police de Chicago limogé après la mort d'un jeune Noir

    media Un limogeage qui ne va peut-être pas calmer la tension à Chicago: Garry McCarthy est soupçonné d’avoir couvert ses hommes qui ont tenté de cacher la vérité sur cette affaire. REUTERS/Jim Young

    Le chef de la police de Chicago a été limogé, ce mardi, par le maire Rahm Emanuel, ancien conseiller de Barack Obama. L’éviction de Garry McCarthy est la conséquence directe des violentes manifestations de ces derniers jours. Des manifestations qui ont suivi la diffusion d’une vidéo montrant un policier blanc tirer à 16 reprises sur un adolescent noir, Laquan McDonald, alors que ce dernier était sur le sol. Les faits remontent à octobre 2014.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    Rahm Emanuel espère que le limogeage du chef du chef de la police apaisera les manifestants qui ont perturbé la vie de Chicago ces derniers jours.

    La diffusion de la vidéo montrant les circonstances de la mort du jeune McDonald a fait descendre des milliers de personnes dans la rue. Et malgré l’inculpation pour meurtre du policier qui a tiré sur le jeune homme à terre, malgré l’annonce d’un audit sur les pratiques de la police, la situation reste tendue.

    Il n’est pas sûr que l’éviction du chef de la police soit suffisante, car ce dernier est soupçonné d’avoir couvert ses hommes qui ont tenté, pendant un an, de cacher la vérité sur cette affaire.

    La ville d'Obama

    La capitale économique de l’Illinois est donc à son tour traversée par un mouvement contre la violence policière, et les autorités fédérales sont inquiètes, car Chicago n’est ni Ferguson, ni Baltimore. C’est la ville de Barack Obama, une cité où la violence endémique a fait plus de 2 700 victimes cette année, un record historique. Et lorsqu’on regarde la carte de la métropole, les incidents violents ont lieu dans les quartiers noirs. Les mouvements de lutte pour les droits civiques dénoncent une police, qui loin de calmer les choses, ajoute de la violence raciste à une vie difficile.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.