GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 30 Septembre
Samedi 1 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Tuerie en Californie: le New York Times s'engage sur les armes à feu

    media «En finir avec l'épidémie des armes en Amérique», le titre sans équivoque de l'éditorial publié samedi 5 décembre en Une du New York Times (caputre d'écran). nytimes.com

    Le New York Times prend parti. Un peu plus de deux jours après la tuerie de San Bernardino en Californie, au cours de laquelle 14 personnes ont perdu la vie et 21 autres ont été blessées, le prestigieux quotidien américain a décidé de publier en Une son éditorial du jour, une première depuis 1920. Il dénonce la politique américaine en matière d’armes à feu et réclament haut et fort l’interdiction de certains types d’armes.

    « Certains types d’armes, comme les fusils de combat légèrement modifiés utilisés en Californie et certains types de munitions devraient être interdits à la vente pour les civils. » Voilà, en une phrase, ce que réclame ce samedi matin le quotidien The New York Times dans son éditorial publié en Une (accessible ici en anglais). Le journal new-yorkais, souvent présenté comme proche du camp démocrate, souhaite que les Américains détenant ce type d’armes et de munitions « les restituent pour le bien de leurs concitoyens ».

    Les Etats-Unis sont trop régulièrement cités dans des affaires de tueries de masse. Le journal accuse une partie de la classe politique américaine de connivence avec l’industrie de l’armement. Des élus qui font part de leurs condoléances après de telles tragédies, mais qui, une fois le choc passé, refusent toute modification de la réglementation en matière d’armes, observe le quotidien.

    Le New York Times cite notamment en exemple des pays comme le France, l’Angleterre ou la Norvège, qui ont des législations strictes en la matière et qui empêchent leurs concitoyens de s’armer. Certes, rappelle le quotidien, ces pays ont aussi connu des tragédies, mais au moins « ils essayent » de faire quelque chose, contrairement aux Etats-Unis. L'éditorial veut alerter à la fois les Américains, mais également leurs élus, sur le fait qu’il est désormais temps de légiférer pour restreindre une fois pour toutes l’accès aux armes à feu.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.