GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
Vendredi 9 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 11 Décembre
Lundi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Tuerie de San Bernardino: Obama va s'exprimer depuis le Bureau ovale

    media Le président américain Barack Obama à la Maison Blanche, le 3 décembre 2015 au lendemain de la tuerie. REUTERS/Kevin Lamarque

    Il y aura un « avant » et un « après » San Bernardino. Compte tenu de la réorientation de l'enquête, qui privilégie désormais la piste terroriste concernant cette tuerie (14 morts) survenue mercredi 2 décembre, les autorités américaines ont annoncé qu’elles allaient revoir leur stratégie en matière de lutte contre les extrémistes résidant aux Etats-Unis. Barack Obama va prendre la parole ce dimanche soir depuis le Bureau ovale.

    Lors d'une récente allocution pour la fête de Thanksgiving, le 26 novembre dernier, le président américain avait tenu à rassurer ses concitoyens sur le fait qu’il n’existait pas, selon les services de renseignement, de menace particulière de complot ou d’attentat sur le sol américain. Mais une semaine plus tard, une tuerie de masse a mis un terme à cette relative tranquillité.

    Finalement, le message diffusé samedi 5 décembre par l’organisation Etat islamique, qui attribue à deux de ses « partisans » cette tuerie, marque un tournant dans la politique de sécurité intérieure aux Etats-Unis. C’est ce qu’a affirmé dans un entretien le secrétaire américain à la Sécurité intérieure. Jeh Jonhson estime que son pays est entré « dans une phase totalement nouvelle ».

    Dans l'attente des annonces du président américain

    Désormais, les autorités vont devoir surveiller de plus près les résidents sur le sol américain, capables de s’auto-radicaliser et de commettre des actes au nom d’organisations terroristes avec lesquelles ils n’ont peut-être jamais communiqué. Jeh Jonhson plaide pour un renforcement des liens avec les organisations musulmanes afin d’identifier les risques.

    D’autres membres de l’administration invitent quant à eux les représentants de la communauté musulmane à s’exprimer pour contrecarrer la propagande extrémiste. On devrait en savoir plus ce dimanche soir, puisque Barack Obama va s’adresser à ses concitoyens lors d’une allocution à la Maison Blanche. Une adresse à la Nation durant laquelle il abordera très certainement cette nouvelle stratégie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.