GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Aujourd'hui
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    [Reportage] Législatives au Venezuela: journée de vote à Caracas

    media 19,5 millions de Vénézuéliens sont appelés aux urnes ce dimanche 6 décembre. REUTERS/Carlos Garcia Rawlins

    Les Vénézuéliens ont commencé à voter tôt ce dimanche 6 décembre pour élire les 167 députés de l'Assemblée nationale. Le Parlement pourrait pour la première fois en 16 ans basculer du côté de l'opposition. Reportage.

    Avec notre envoyée spéciale à Caracas, Véronique Gaymard

    Devant ce bureau de vote de Petare, l’un des plus grands quartiers populaires de Caracas traditionnellement proche du PSUV, le parti au pouvoir, les haut-parleurs crachent de la musique. Le PSUV a installé une tente, avec des affiches de son candidat, William Ojeda.

    « Nous célébrons une fête électorale, dans notre République bolivarienne du Venezuela, où on peut constater la démocratie qui existe dans le pays. Ici nous sommes dans notre centre pour appeler les gens à aller voter. Une de nos stratégies, c’est le 1 pour 10, pour 10 : une personne trouve 10 autres personnes pour aller voter, et chacune, en trouve encore 10 autres. Et d’ici, on appelle les gens à se rendre aux urnes », explique Freddy Rudas, le coordinateur.

    En face, dans la file d’attente pour voter, Maria dit clairement vouloir un changement. « Il faut un changement, parce que regardez dans quel état est le pays ! Il est détruit ! On ne veut plus de files d’attentes, on ne veut plus d’insécurité, et tant d’autres choses… ! C’est le vote le plus important, j’espère que ça se passera bien », confie-t-elle.

    Propagande

    A quelques kilomètres de là, devant le bureau de vote dans le quartier de Valle, des camions avec des haut-parleurs passent en diffusant clairement un message du parti au pouvoir : « Chavez ne s’en va pas ». Ramon Rondon, un des témoins du PSUV pour ces élections, observe la scène un peu gêné. « Il y a un silence électoral à respecter, mais il y a des militants qui sont des sympathisants et font ce genre de choses. Ce n’est pas permis. Mais il y a des militants qui l’ont fait aussi du côté de l’opposition avec des haut-parleurs comme ça, donc ça se passe des deux côtés ! » assure-t-il.

    A l’intérieur du bureau de vote, le hurlement des haut-parleurs n’échappe pas aux observateurs de l’Unasur qui en prennent note. « C’est le premier cas où nous entendons des haut-parleurs qui diffuse de la propagande politique, ce qui n’est pas permis. On l’enregistre, on note qu’il y a eu des messages politiques devant ce bureau de vote, cela rentre dans notre comptabilité. Nous les enregistrons pour notre rapport, mais si c’est juste une anomalie, ça restera sans suite », indique le Bolivien José Luis Exeni, coordinateur général électoral.

    Dix-neuf millions et demi de Vénézuéliens sont appelés aux urnes ce dimanche pour renouveler les 167 sièges de leur Parlement pour les cinq prochaines années. Le vote, qui a commencé à 6h, devrait se prolonger jusqu'à 18h (23h30 heure de Paris). Pour la première fois depuis 16 ans, l'opposition est donnée favorite et pourrait remporter la majorité face au Grand Pôle patriotique au pouvoir. L'enjeu est de taille, car le pays est plongé dans une grave crise économique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.