GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Etats-Unis: annulation surprise du procès de l'affaire Freddie Gray

    media Des manifestants s'étaient réunis devant le palais de justice de Baltimore avant l'annonce du verdict, le 17 décembre. Anne-Marie Capomaccio

    Après 3 jours de délibérations, le jury a jeté l’éponge dans le premier procès « Freddie Gray », jeune homme noir mort d’une fracture des cervicales dans un fourgon de police en avril dernier. Six policiers sont inculpés, et le premier d’entre eux, William Porter, devra repasser en jugement, car les jurés n’ont pas pu se mettre d’accord sur sa culpabilité ou son innocence. Ce coup de théâtre vient confirmer la complexité et la sensibilité d'une affaire illustrant le fossé entre la communauté noire et la police dans certaines villes américaines.

    Avec notre envoyée spéciale à Baltimore,  Anne-Marie Capomaccio

    Après trois jours de délibérations, les jurés de Baltimore n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur un verdict. Le premier procès dans l’affaire Freddie Gray a donc avorté. L’officier Porter n’est pas acquitté mais il n’est pas reconnu coupable des quatre chefs d’inculpation qui pèsent contre lui, parmi lesquels celui « d'homicide involontaire ». Le procureur aura la possibilité jeudi 17 décembre de demander un second procès.

    Devant le tribunal de Baltimore, c’est la stupéfaction, la frustration et parfois la colère. Les manifestants et les militants des droits civiques, qui campent devant le palais de justice depuis deux semaines, peinent à absorber la nouvelle. Pour eux, il s’agissait d’un procès symbolique, le premier contre les violences policières aux Etats-Unis depuis le début des émeutes il y a dix-huit mois.

    « Je suis frustré et ému en même temps, à cause de cette décision de procès annulé, regrette Wesley Wes, 35 ans. Cela représente la communauté noire et son impossibilité à faire entendre sa voix », résume cet homme élégant dans son costume sombre qui se définit comme un pur produit des quartiers pauvres de Baltimore. Sa frustration résume bien l’ambiance qui régnait la nuit dernière dans la ville de Freddie Gray. Les manifestants étaient KO debout.

    L’échec des jurés à atteindre l’unanimité sur le cas de l’officier Porter ne signifie pas qu’il est innocent ou coupable. Une date pour un nouveau procès sera en principe fixée très rapidement. Mais les manifestants attendaient beaucoup de ce qu’ils considèrent être « le premier procès de la violence policière ».

    Sécurité maximale

    La ville était en état de siège, et dans le quartier de Freddie Gray, le quartier des émeutes, les membres du service d’ordre qui patrouillaient pour maintenir le calme étaient aussi nombreux que les protestataires. « Il faut être patient et attendre les 5 autres procès à venir », explique aux jeunes en colère le pasteur Nunes.

    « Les membres des gangs, les leaders communautaires, le clergé, la police, les chefs d’entreprise... nous sommes ensemble pour déclarer notre amour de cette ville, a déclaré le pasteur au micro de RFI. Vous pouvez manifester, mais vous ne mettrez pas cette ville en cendre, vous ne recommencerez pas ! »

    Sur place, les forces de l’ordre étaient extrêmement nombreuses. Elles se sont d’ailleurs déployées, bousculant la foule sans ménagement, pour éviter un incident. Des hélicoptères de la sécurité civile ont patrouillé au-dessus de la ville. Tout a été préparé pour éviter des émeutes violentes, telles que la ville en a connu l’an dernier.

    Le service de sécurité était particulièrement important ce 16 décembre à Baltimore pour le procès de l'affaire Freddie Gray. A.-M Capomaccio/RFI

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.