GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 29 Novembre
Mercredi 30 Novembre
Jeudi 1 Décembre
Vendredi 2 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    La colère monte à Chicago après une nouvelle bavure policière

    media Janet Cooksey, la mère du jeune homme de 19 ans tué par la police, avant une veillée organisée en son hommage, le 27 décembre à Chicago. Scott Olson/Getty Images/AFP

    Un grand jury de Cleveland, dans l'Ohio, a décidé de ne pas inculper les policiers qui, l'an dernier, avaient abattu un jeune garçon de 12 ans, Tamir Rice, qui les avait visés avec un pistolet en plastique. Les jurés ont estimé que l'agent avait des raisons légitimes de craindre pour sa vie. Une décision qui risque encore de faire grimper la colère de ceux qui dénoncent des bavures en série. D'autant que samedi, Chicago a été le théâtre d'un nouvel incident au cours duquel un policier a tué un étudiant de 19 ans et une femme de 55 ans, tous deux Noirs.

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    C'est le père de la victime qui avait appelé la police à 4h30 du matin, samedi : son fils brandissait une batte de baseball en métal, l'air agité. Les policiers sont arrivés. Le garçon a été tué, ainsi que la locataire du rez-de-chaussée apparemment victime d'une balle perdue qui aurait traversé la cloison.

    Les autorités ont présenté leurs excuses à la famille de cette mère de cinq enfants pour cette bavure. Pour ce qui est de la mort de Quintonio Legrier, sa mère, Janet Cooksey, reconnaît qu'il souffrait parfois de troubles mentaux : il parlait fort, mais il n'était pas violent, affirme-t-elle. « J'étais avec mon fils le jour de Noël et je lui ai dit qu'il fallait qu'il contrôle son caractère, mais il n'était pas violent », répète-t-elle.

    Le maire de Chicago sur la sellette

    S'agit-il d'un nouveau cas où un policier américain a fait un usage abusif de la force ?

    Le maire de Chicago, Rham Emmanuel a décidé d'écourter ses vacances à Cuba et revient ce mardi aux Etats-Unis. Les pressions des militants s'accentuent pour qu'il démissionne. Ce fin politique, proche d'Obama, a réussi à sauver son poste en sacrifiant le chef de la police, mais cela sera-t-il suffisant ? Une nouvelle manifestation est prévue pour jeudi.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.