GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 1 Juin
Jeudi 2 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Argentine: 21 condamnés dans l'affaire de l'accident de train d'Once

    media Des manifestants réclamant justice pour les victimes de l'accident de train d'Once en 2012, devant le tribunal de Buenos Aires, le 29 décembre 2015. REUTERS/Marcos Brindicci

    En Argentine, la justice a rendu, mardi soir, son verdict dans le procès de l’accident ferroviaire de février 2012, où 51 personnes ont trouvé la mort et près de 800 autres ont été blessées après qu’un train de banlieue n’ait pu stopper en entrant dans la gare d’Once, à Buenos Aires. Sur les 28 prévenus, 21 ont été condamnés, dont deux anciens secrétaires d’Etat et les responsables de la compagnie ferroviaire, à la satisfaction des familles des victimes.

    Avec notre correspondant à Buenos Aires,  Jean-Louis Buchet

    Après avoir écouté le verdict avec émotion, les proches des victimes se sont rassemblés devant le tribunal pour rappeler la demande qui les a unis depuis ce 22 février 2012 où 51 des leurs sont morts à Once tandis que 792 autres passagers du train qui entrait alors en gare étaient blessés.

    La justice a condamné le secrétaire d’Etat aux Transports de l’époque à 8 ans de prison, son prédécesseur à 6 ans, les responsables de la compagnie ferroviaire à 9 et 5 ans, et le conducteur du train à trois ans et six mois, au terme d’un procès exemplaire, qui a montré que la corruption et l’absence de contrôles étaient à l’origine du drame.

    Les lignes de chemin de fer renationalisées

    « Dans notre pays, aujourd’hui, on a fait justice. Et, à partir d’aujourd’hui, la Justice ne pourra jamais plus se laisser influencer par le pouvoir politique ou économique de ceux qui seraient inculpés », s'est exclamé María Luján Rey, la mère du jeune Lucas Menghini, mort à Once.

    Depuis 2012, l’État a investi dans les chemins de fer, dont les lignes ont été renationalisées. Si les Argentins voyagent aujourd’hui en sécurité, ils le doivent pour beaucoup à la mobilisation des familles des victimes de cet accident
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.