GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 28 Juillet
Vendredi 29 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etudiants disparus au Mexique: l'ancien maire de Cocula arrêté

    media Rassemblement dans la capitale du Mexique, México, pour commémorer le 15e mois de la disparition des 43 élèves de l'école normale d'Ayotzinapa, le 26 décembre 2015. REUTERS/Edgard Garrido

    Au Mexique, les autorités ont formellement arrêté et placé en détention l'ancien maire de Cocula de 2012 à 2015, Cesar Peñalosa afin de pouvoir le juger. Il est accusé d'être lié au crime organisé dans cette localité de l'Etat du Guerrero au sud-ouest de la capitale où des policiers municipaux avaient arrêté 43 étudiants d'Ayotzinapa, toujours portés disparus.

    C'est à Iguala où les 43 étudiants ont été vus pour la dernière fois que l'ancien maire de Cocula a été arrêté ce mercredi. César Miguel Peñaloza est accusé par le bureau du procureur général d'appartenir à la bande criminelle organisée Guerreros Unidos qui sévit dans la région.

    Il était maire de Cocula lorsque le 26 septembre 2014, les 43 étudiants de l'école normale rurale d'Ayotzinapa ont été interceptés par des policiers municipaux corrompus qui les ont remis au cartel de Guerreros Unidos. Selon la version des autorités, les étudiants auraient alors été tués et incinérés dans une décharge de Cocula. Une version remise en cause par les familles des victimes et par des experts internationaux.

    Le procureur général n'a pas précisé si César Peñaloza pouvait être directement impliqué dans la disparition des étudiants. L'ancien maire avait déjà été convoqué par le procureur mais il était toujours ressorti libre. Cette fois, il a été officiellement arrêté afin d'être jugé pour son implication dans des activités criminelles et le trafic de drogue.
    Jusqu'à présent, plus d'une centaine de personnes ont été arrêtées dans le cadre de l'enquête sur la disparition des étudiants d'Ayotzinapa.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.