GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 30 Juillet
Dimanche 31 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats Unis: semaine décisive pour la réforme Obama sur les armes à feu

    media Barack Obama avec la ministre de la Justice américaine, Loretta Lynch, à la Maison Blanche le 15 novembre 2015. AFP PHOTO/NICHOLAS KAMM

    Comme Barack Obama l’a annoncé lors de ses vœux aux Américains, il rencontre lundi 04 janvier 2016 la ministre de la Justice Loretta Lynch, pour mettre au point une législation restrictive sur les armes à feu. Cette législation, sans accord du Congrès, devra vraisemblablement être imposée par décret.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    D'ores et déjà, le lobby des armes, la NRA et ses supporters ont déjà vivement réagi contre ce projet. Sur son site Internet, la NRA met en garde les Américains : « Jamais votre droit constitutionnel à porter des armes n’a été aussi menacé…», allusion au projet de Barack Obama qui va rendre publique cette semaine des mesures restrictives. Le lobby engage par ailleurs ses adhérents à ne pas voter pour Hillary Clinton, car la candidate démocrate a elle aussi promis de légiférer sur l’accès aux armes de guerre par exemple.

    L’annonce de la Maison Blanche ne devrait pourtant pas révolutionner les mœurs américaines. Le projet devrait imposer un contrôle des antécédents pour tout acheteur d’une arme à feu et obliger les revendeurs occasionnels à obtenir une licence. Des mesures soutenues à 90% par l’opinion publique, d’après un sondage de l’Institut Quinnipiac. Mais cette volonté d’éviter les ventes illégales a une limite ; les armes utilisées lors des dernières tueries dans l’Oregon ou en Californie avaient été acquises en toute légalité.

    Les organisations qui militent contre la circulation des armes estiment que le projet est un bon début, mais certains candidats républicains à la présidentielle, comme le sénateur du Texas Ted Cruz, ont déjà promis de revenir sur ce qu’ils appellent « un décret liberticide ».
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.