GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Explosion en Allemagne: l'auteur a fait un séjour en clinique psychiatrique (agence)
    • Explosion en Allemagne: les autorités la qualifient d'attentat (agence)
    • Explosion en Allemagne: un attentat islamiste «pas exclu» (ministre)
    • Allemagne: l'explosion a été provoquée par un réfugié syrien de 27 ans (agence)
    Amériques

    Etats-Unis: Donald Trump révèle son premier spot de campagne

    media Le candidat à la primaire républicaine, Donald Trump, lors d'un meeting de campagne à Lowell, dans l'Etat du Massachusetts, le 4 janvier 2016. REUTERS/Brian Snyder

    Aux Etats-Unis, Donald Trump vient de dévoiler son premier spot télévisé. Et comme à son habitude, le candidat à l’investiture républicaine n’y va pas de main morte.

    « I am Donald Trump and I approve this message ». Donald Trump fait la course en tête pour l’investiture, malgré (ou à cause de) ses déclarations fracassantes. Et son premier clip télévisé n’a pas déçu. Il y dénonce pêle-mêle l’immigration et l’organisation Etat islamique, en répétant sa proposition de stopper l’entrée de musulmans sur le territoire américain « le temps que l’on comprenne ce qui se passe ». Et il affirme avec un humour assez particulier qu’il va « couper la tête » du groupe Etat islamique, sachant que la décapitation est largement utilisée par l’EI.

    Enfin, Donald Trump dit vouloir stopper l’immigration illégale en provenance du Mexique en construisant un mur. Les images qui accompagnent cette affirmation montrent des dizaines de personnes courant vers une frontière grillagée. Problème : elles n’auraient pas été prises sur le continent américain, mais bien au Maroc. Ces migrants seraient en fait des subsahariens tentant de franchir la frontière grillagée qui sépare le pays de l’enclave espagnole de Melilla.

    Les responsables de la campagne de Donald Trump ne se sont pas démontés pour autant, parlant d’un choix intentionnel, pour montrer aux Américains « le grave impact d’une frontière ouverte ». Le clip est diffusé à partir d'aujourd'hui dans l'Iowa et le New Hampshire, les deux premiers Etats à voter début février pour désigner le candidat républicain.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.