GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
Aujourd'hui
Dimanche 28 Août
Lundi 29 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Venezuela: la nouvelle Assemblée, dominée par l'opposition, investie

    media Les partisans du président Nicolas Maduro près de l'Assemblée nationale, à Caracas, le 5 janvier 2016. REUTERS/Christian Veron

    La nouvelle Assemblée nationale a été investie ce mardi au Venezuela. Le 6 décembre dernier, la MUD, la coalition de l'opposition de droite l'avait largement remporté, arrachant une majorité qualifiée lors des élections législatives. Loin devant le parti du président Nicolas Maduro qui n'avait pu obtenir que 55 sièges lors du scrutin. Les députés du parti au pouvoir sont donc minoritaires dans l’hémicycle. Face à cette nouvelle configuration, des milliers de chavistes s'étaient donnés rendez-vous à Caracas aux abords du Parlement. Le but de ce grand rassemblement : « défendre la révolution ».

    Avec notre correspondant à Caracas, Julien Gonzalez

    Le soir de la défaite des chavistes, cette place était vide. Contraste saisissant mardi, le rouge inonde la place Bolivar, à Caracas.

    Yurmuary Diaz est arrivée tôt ce matin. Désabusée, cette ingénieure de PDVSA, la compagnie nationale pétrolière, écoute cette première session parlementaire avec une certaine tristesse. « En ce moment, le nouveau président de l'Assemblée nationale est en train de parler : il représente la quatrième République, il est ce qu'il y a de plus néfaste dans ce pays, se désole-t-elle. Je me sens mal parce que de voir de nouveau ça dans mon pays, c'est très dur. Mais je le vois comme un apprentissage pour le chavisme, pour que nous comprenions que nous ne devons rien lâcher de ce que nous avons gagné. »

    ►A (RE)LIRE : A la Une: une alternance «historique» au Venezuela

    Avec son t-shirt « J'ai voté pour Maduro », Alberto en appelle au « pouvoir du peuple » pour défendre les acquis de la révolution chaviste face à la nouvelle Assemblée nationale. « Les députés de la MUD représentent les grandes transnationales, affirme-t-il. C'est pour ça que nous sommes ici et que nous allons être constamment vigilants. Tous les droits que nous avons obtenus grâce au chavisme, ils ne peuvent pas nous les enlever. Il y a un pouvoir qui n'a toujours pas été développé au Venezuela, c'est l'Etat communal et nous allons y arriver grâce au Parlement communal. C'est ce qui garantira que pour toute décision prise par ces députés, le peuple soit consulté. »

    Tensions dans l'hémicycle

    Aucun incident à noter sur la place. En revanche, le banc chaviste a quitté l'Assemblée avant la fin de la session. Le règlement interne n'aurait pas été respecté selon les députés du parti du président Maduro.

    Il faut dire que dès le début, le nouveau président de l'Assemblée, Henry Ramos, a déclaré « à partir d'aujourd'hui, les choses changent », évoquant ouvertement le départ de Nicolas Maduro. Dans son discours, il a réaffirmé son intention de proposer, « dans un délai de six mois », une voie « constitutionnelle pour changer de gouvernement ».

    ► A (RE)ECOUTER : Venezuela: les attentes après les législatives

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.