GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 10 Décembre
Dimanche 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    A la une: Haïti et la crise du processus électoral

    media Le candidat à la présidence Jude Célestin refuse de participer au second tour de l'élection présidentielle du 24 janvier prochain. REUTERS/Andres Martinez Casares

    Le candidat Jude Célestin déclare ne pas se présenter au second tour de l’élection présidentielle

    Le second tour de l’élection se tiendra le 24 janvier prochain selon un décret présidentiel publié mercredi soir. Mais on apprend dans un article du Miami Herald que Jude Célestin refuse de participer au second tour. Arrivé en deuxième position et crédité de 25,29% au premier tour par le Conseil électoral provisoire, il a déclaré au Miami Herald : « Le 24 janvier, c’est hors de question. Le président  Martelly devra faire l’élection avec un seul candidat ». Le vainqueur du premier tour, Jovenel Moïse soutenu par le camp présidentiel, lui avait récolté 32,76% des voix.
    Cette annonce intervient après que deux envoyés spéciaux américains ont échoué à le convaincre de s’engager dans la course du second tour, après avoir passé deux jours en Haïti et rencontré les deux candidats et le président Michel Martelly.
     
    Malgré les pressions américaines, Jude Célestin maintient son refus de participer au second tour
     
    Car la commission indépendante d’évaluation électorale a émis un rapport cinglant contre le Conseil électoral provisoire : elle a dénoncé les nombreuses irrégularités qui ont entaché les élections.  « Les Etats-Unis et l’OEA disent oui » pour cette date du 24 janvier, « Jude Célestin dit non » titre pour sa part Le Nouvelliste, citant l’article du Miami Herald.
    Selon l’analyste politique Robert Fatton cité dans le Miami Herald, après la décision de Jude Célestin de ne pas se présenter au second tour, « il est impossible que l’élection du 24 janvier soit crédible, le nouveau président souffrirait d’un manque de légitimité et la crise politique pourrait s’envenimer dans les prochains mois » prévient-il.
     
    Au Mexique, la ville de Cuernavaca, accepte de placer sa police municipale sous commandement de l’Etat
     
    Le maire accepte de céder la coordination de la sécurité au gouvernement fédéral et de l’Etat, indique Excelsior. Cuautemoc Blanco Bravo a déclaré privilégier le dialogue et les accords au bénéfice de la citoyenneté, afin de générer un climat de stabilité, de développement et de tranquillité », cité dans Excelsior.
    Cet accord intervient moins d’une semaine après l’assassinat par un groupe armé de Gisela Mota âgée de 33 ans, la maire de Temixco dans l’Etat de Morelos, rappelle El Universal. Une exécution moins de 24 heures après sa prise de fonctions, devant sa famille, précise le journal. Les autorités accusent le groupe criminel organisé Los Rojos d’être derrière cet assassinat. Désormais à 65 ans, sa suppléante, la professeure Irma Camacho García, assume ses responsabilités en tant que maire. Mais cette fois avec une garde rapprochée. « Je n’ai peur de personne » a-t-elle confié, tout en assurant qu’elle reprendrait le projet politique lancé par Gisela Mota « de gouverner pour les pauvres, la communauté et le bien-être social ».
     
    Un missile américain Hellfire disparu en 2014 a été retrouvé à Cuba après un bien mystérieux voyage
     
    Comment le missile sol-air de type Hellfire fabriqué par Lockheed Martin s’est-il retrouvé à Cuba ? Il avait été envoyé par les Etats-Unis vers l’Espagne où l’OTAN l’a utilisé pour des exercices militaires, mais au retour il a fait un bien étrange voyage, remarque le Wall Street Journal qui dévoile cette perte de matériel sensible, et met dans l’embarras autorités et fabricants.
    Cette affaire pose la question de la sécurité dans les aéroports internationaux, relève le Wall Street Journal . « Mais s’est-il agi d’une série d’erreurs dans l’acheminement du missile ou d’une activité criminelle d’espionnage » s’interroge un responsable américain. C’est ce que l’enquête devra déterminer. Le missile a été chargé par un avion-cargo d’Air France, direction La Havane. Si ce détournement était intentionnel, cela constituerait une violation de la loi sur le contrôle des exportations et une possible violation des sanctions sur Cuba, estime le journal.
    Depuis le réchauffement des relations entre Cuba et les Etats-Unis, Washington ne cesse de réclamer la restitution du missile. Car même si cet exemplaire n’était pas armé, explique le Wall Street Journal, les Américains craignent que sa technologie ne se retrouve entre les mains des Chinois, des Nord-Coréens ou des Russes.

    Les Etats-Unis qui ont procédé à la première exécution de l’année 2016…

    Et c’est la Floride qui a exécuté le premier condamné à mort de l’année, un homme qui avait assassiné trois femmes indique El Nuevo Herald  Oscar Ray Bolin, un ancien employé du carnaval avait été reconnu coupable du meurtre de trois femmes en 1986. Condamné à mort en 1990, il a été exécuté à 22h16 hier soir à la prison d’Etat de Floride, en présence des familles des trois femmes. La Cour Suprême avait reporté de quatre heure l’exécution pour examiner l’appel du condamné à mort, mais l’avait finalement rejeté, indique le Tampa Bay Times, qui donne tous les détails de cette exécution réalisée par injection avec un des produits controversés, l’hydro-chloride de midazolam.

    Aux Etats-Unis, c’est officiel : la grande organisation du planning familial va soutenir Hillary Clinton

    C’est ce que révèle le Washington Post, et c’est bien la première fois en cent ans dans l’histoire de cette organisation Planned Parenthood qu’elle soutient un candidat lors d’une primaire explique le journal. Il faut dire que mercredi, les Républicains, ancrés dans leur position anti-avortement, ont voté majoritairement pour une réduction des fonds publics destinés à Planned Parenthood, rappelle Politico dans un article du 6 janvier.
     
    Le président de Planned Parenthood Cecil Richards a déclaré : « soyons clairs, les droits à la santé et à la contraception sont des enjeux pour 2016, et nous sommes heureux de soutenir Hillary Cllinton pour la présidence des Etats-Unis ». Selon le Washington Post, le ralliement de l’organisation à la candidate démocrate va mobiliser des soutiens et des millions de dollars pour sa candidature. Hillary Clinton s’est dite fière de ce soutien, et bien consciente que l’enjeu de la santé reproductive était crucial dans cette élection.
     

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.