GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 29 Juin
Jeudi 30 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Venezuela: la vie parlementaire reprend son cours

    media Vue générale du Parlement lors d'une session à Caracas, le 13 janvier 2016. AFP PHOTO/JUAN BARRETO

    Au Venezuela, l'opposition au président Maduro a dû faire une concession de taille au Parlement : renoncer à la majorité absolue des deux tiers des sièges, afin de débloquer le fonctionnement des institutions. Désormais, trois députés de l'Etat d'Amazonas dans le viseur de la plus haute instance judiciaire du pays ne siègent plus. Avec cette décision, la vie parlementaire a repris son cours ce mercredi. Malgré le vote négatif des chavistes, l'Assemblée a notamment approuvé un accord appelant le président Maduro à rouvrir la frontière entre le Venezuela et la Colombie.

    Avec notre correspondant à Caracas,  Julien Gonzalez

    Ce mercredi, le camp chaviste est apparu tout sourire après la décision du président de l'Assemblée nationale. Le député Dario Vivas, ex-premier vice-président de l'hémicycle, savoure selon ses mots « la victoire de la vérité ».

    « A travers le pouvoir législatif et la majorité de circonstances qu'elle a obtenue, l'opposition cherche qu'il y ait un coup d'Etat au Venezuela, a déclaré Dario Vivas. Aujourd'hui, c'est le concept révolutionnaire du respect à la Constitution et des lois qui a triomphé. C'est une terrible défaite pour l'opposition qui a été ridiculisée aujourd'hui. Puisque l'opposition rentre dans la légalité, nous continuerons de venir à l'Assemblée pour débattre et pour défendre notre peuple ici. »

    « Une défaite », selon le camp présidentiel que réfute Carlos Berrizbeitia. D'autant que pour le député d'opposition, la MUD conserve toujours sa grande majorité qualifiée lui accordant de très larges prérogatives.

    « Ce sont eux-mêmes qui ont décidé de se retirer de l'Assemblée nationale, conscients de la responsabilité que nous avons tous au sein de l'opposition, répond  Carlos Berrizbeitia. Nous continuons avec 109 députés dans l'hémicycle et nous allons nous battre légalement et devant le Conseil national électoral (CNE) pour que ces députés retrouvent leur siège parce qu'ils ont gagné avec le vote du peuple. Il y a trois députés de moins dans l'Assemblée, mais nous gardons la majorité des deux tiers. »

    Le blocage dans l'hémicycle semble donc terminé. Le prochain grand temps fort à l'Assemblée nationale sera ce vendredi avec l'allocution du président Nicolas Maduro qui présentera son bilan de l’année 2015.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.