GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Aujourd'hui
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    «Creed», le retour de Rocky et de Sylvester Stallone

    media Sylvester Stallone (à gauche) et Michael B. Jordan dans « Creed - L'Héritage de Rocky Balboa », réalisé par Ryan Coogler. Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. and Warner Bros. Entertainment

    Le célèbre boxeur Rocky Balboa, créé par Sylvester Stallone, il y a plus de trente ans, revient au cinéma. C'est un jeune réalisateur américain, Ryan Coogler, qui lui offre une seconde vie avec « Creed: l'héritage de Rocky Balboa », en salles, en France, depuis ce mercredi en France. Sorti fin novembre aux États-Unis, le film y a récemment franchi la barre des 100 millions de dollars de recettes. Et Sylvester Stallone a décroché le Golden Globe du Meilleur acteur dans un second rôle et vient d’être aussi nominé pour les Oscar.

    Le personnage principal du film n'est pas le légendaire Rocky Balboa, le boxeur créé par Sylvester Stallone. Le héros, c'est Adonis, le fils d'Apollo Creed, l'adversaire puis l'ami de Rocky dans les quatre premiers films de la série.

    Ce brillant jeune homme quitte son emploi dans la finance pour monter sur le ring et montrer qu'il peut revendiquer son héritage. Et il va demander à Rocky de devenir son coach.

    Pour les nostalgiques du premier film

    C'est le jeune réalisateur afro-américain Ryan Coogler qui a convaincu Sylvester Stallone de lui confier la revitalisation de la franchise Rocky. Les nostalgiques du premier film retrouveront le sentiment d'urgence qui en a fait le succès.

    Ryan Coogler en reprend tous les codes : le boxeur qui doit lutter pour se faire une place, l'entraînement dans les rues de Philadelphie et même en partie le thème musical, mêlé à des rythmes hip-hop. Et le jeune héros, noir, incarné par Michael B. Jordan, redonne un souffle que la série avait perdu au bout de six films.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.