GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 1 Juin
Jeudi 2 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Haïti: les autorités confirment des cas de virus Zika

    media Le virus du Zika est transmis par des moustiques appartenant à la famille des «Culicidae» et au genre «Aedes». Rafael Neddermeyer

    Le virus Zika se répand dans la Caraïbe et l'Amérique latine, et Haïti vient de recenser officiellement ses premiers cas. Cette maladie est véhiculée par un moustique, le même qui transmet la dengue et le Chikungunya. Les autorités haïtiennes appellent donc la population à la vigilance tout en tenant à rassurer : personne dans le monde n'est mort de cette maladie.

    Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

    Fièvres, maux de tête, douleurs articulaires, gonflements des mains et des pieds. Les symptômes du Zika rappellent ceux du Chikungunya, lui aussi transmis par les moustiques.

    La ministre de la Santé haïtienne, Florence Duperval Guillaume, explique qu'elle a tenu à attendre la confirmation des résultats des tests en laboratoire avant de confirmer la présence du virus en Haïti. « Beaucoup de monde a dit que le ministère de la Santé publique refusait de dire qu'il y avait le Zika en Haïti. Je veux répondre à ces gens en leur disant que le ministère a une responsabilité scientifique. Même si j'avais été personnellement malade, tant que la trace du virus Zika n'aurait pas été trouvée dans mon sang, j'aurais pu dire, oui, que j'étais malade, mais je n'aurais pas pu ouvrir parler en tant que ministre de la Santé publique pour dire à la population qu'il y avait le Zika dans le pays, insiste-t-elle. En santé, il y a des perceptions et il y a la science avec conscience. »

    Maintenant que les preuves scientifiques sont là, le ministère appelle chaque citoyen à l'action pour réduire la prolifération des moustiques : il s'agit d'éliminer toute eau stagnante ou accumulation de déchets. Un défi immense dans l'aire métropolitaine très densément peuplée où le ramassage des ordures est très limité.


    L'Amérique latine et les Antilles touchées

    En tout plus d'une douzaine de pays étaient touchés par le virus début 2016. La Colombie a répertorié 11 000 cas de Zika, samedi. L'Equateur a également confirmé ses premiers cas ce week-end. Le Brésil est aussi particulièrement touché.

    Mais le Salvador, le Guatemala, le Mexique, le Panama, le Paraguay, le Suriname et le Venezuela ont aussi détecté la présence du virus sur leur sol.

    De son côté, le ministère de la Santé français a annoncé vendredi le début d'une épidémie d'infections à virus Zika en Martinique et en Guyane, avec 47 cas en Martinique, 15 en Guyane et aussi un cas dans la partie française de l'île de Saint-Martin.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.