GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Aujourd'hui
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Scandale sanitaire de Flint: la contamination de l’eau était connue

    media L'état d'urgence a été décrété à Flint, où des milliers d'enfants ont été empoisonnés au plomb. Bill Pugliano/Getty Images/AFP

    La contamination au plomb de l’eau de la ville de Flint dans le Michigan se transforme en scandale national aux Etats-Unis. Selon de nouvelles révélations, le problème était connu depuis plus d’un an, mais aucune mesure n’a été prise. Le président américain Barack Obama a jugé « inexplicable et inexcusable » que les habitants n’aient pas été informés.

    Avec notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio

    La catastrophe sanitaire de Flint, dans le Michigan, prend une tournure nationale. Dans cette ville de 100 000 habitants, l'eau est polluée depuis que par souci d'économie, la mairie a décidé, en avril 2014, de puiser l'eau dans la rivière locale.

    La décision a été annulée à l'automne, mais il était manifestement trop tard ; des milliers d'enfants ont été empoisonnés au plomb. Des manifestations quotidiennes demandent la démission du gouverneur de l'Etat, le républicain Rick Snyder.

    « A vous, habitants de Flint, je dis ce soir comme je l'ai fait auparavant que je suis désolé et que je réglerai ce problème », s’est-il excusé mardi.

    La maire de Flint est au-delà de la colère. Karen Weaver a été élue en novembre dernier et depuis sa prise de fonction, elle s'emploie à faire l'état des lieux de la catastrophe sanitaire qui touche sa ville.

    L’édile a été reçue à Washington par l'Agence nationale pour l'environnement. Mais pour Karen Weaver, l’organisme réagit trop tard. « Le dossier est passé de main en main mais personne n'a rien fait », explique-t-elle en demandant des sanctions plutôt que des promesses.

    « Inexplicable et inexcusable », selon Obama

    Chaque jour apporte en effet de nouvelles révélations. Personne ne s'est étonné, trois mois après le changement de source, lorsque la firme General Motors a décidé de ne plus employer cette eau pour laver ses voitures, car la corrosion abimait les carrosseries.

    C'est pourtant cette eau que les enfants de Flint ont bue pendant 18 mois. Impossible de dire combien d'entre eux sont empoisonnés au plomb. « Certains sont atteints au point qu'ils seront handicapés à vie », affirme Karen Weaver.

    Il faudra des mois pour rétablir une alimentation en eau potable et évaluer les effets de cette catastrophe. En attendant, Barack Obama s’est exprimé pour la première fois mercredi sur ce scandale :

    « Ce qui est inexplicable et inexcusable, c'est qu'une fois le problème constaté (...), les familles n'aient pas été prévenues, les choses n'aient pas été interrompues », a déclaré le président américain dans une interview à la chaîne CBS.

    → Consulter aussi : Pollution minière en France, scandale environnemental

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.