GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Vendredi 29 Juillet
Samedi 30 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 1 Août
Mardi 2 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Une écrasante majorité du Parlement tunisien a retiré samedi soir sa confiance au gouvernement de Habib Essid, sous pression depuis que le président Béji Caïd Essebsi a souhaité un cabinet d'union nationale il y a deux mois. Comme prévu, les député ont majoritairement désavoué le gouvernement, 118 votant contre, 3 pour et 27 s'abstenant.

    Dernières infos
    • Mali: l'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'à fin mars 2017 (officiel)
    Amériques

    Qui doit désormais demander un visa pour entrer aux Etats-Unis?

    media Une file de passagers à l'aéroport de Miami. Joe Raedle/Getty Images/AFP

    De nouvelles conditions d’entrée aux Etats-Unis sont appliquées depuis jeudi 21 janvier. Désormais, l’obtention d’un visa sera nécessaire pour les visiteurs ayant des liens avec des pays considérés à risque.

    Avec notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio

    Une loi restreignant les exemptions de visa pour les Etats-Unis est officiellement entrée en vigueur jeudi 21 janvier aux Etats-Unis. Ce texte avait été voté par le Congrès et signé par Barack Obama en décembre dernier, après les attentats de Paris, mais son application a pris quelques semaines.

    Trente-huit pays bénéficient d'une procédure facilitée pour entrer sur le territoire américain. Mais désormais, leurs ressortissants ayant voyagé en Iran, en Irak, au Soudan ou en Syrie devront demander un visa en bonne et due forme.

    Les attentats de Paris et de San Bernardino sont dans toutes les têtes aux Etats-Unis. Ils ont attisé la crainte chez les Américains du voyageur en règle qui passe entre les mailles du filet pour venir commettre un acte terroriste.

    « Après les attentats de Paris, on pense à un citoyen européen qui rentre de Syrie et qui tente d'entrer aux Etats-Unis par le système d'exemption de visa, explique sans détour Mark Toner, porte-parole du département d’Etat. C'est la reconnaissance d'un risque et une tentative d'ajouter un degré supplémentaire de sécurité. »

    Les binationaux concernés

    Le département d'Etat insiste : il ne s'agit pas d'entraver la liberté de circulation des Européens, mais de réduire le risque terroriste sur le territoire américain. Toutefois, force est de constater que l'entrée aux Etats-Unis se complique.

    Tout citoyen ayant voyagé dans les pays dit « à risque » depuis mars 2011 devra demander un visa, comme les personnes ayant une double nationalité. Les formulaires ESTA, obtenus sur Internet avant l'application de la loi, sont annulés.

    Seuls les militaires, les hommes d'affaires et les journalistes qui ont voyagé dans l'exercice de leurs fonctions sont exemptés de visa. Mais la décision se prendra au cas par cas. Il vaut donc mieux vérifier avec les consulats américains avant d'acheter un billet d'avion.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.