GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Mai
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Haïti: les élections de dimanche reportées pour «raisons de sécurité»

    media Des enfants passent devant des affiches de campagne électorale, le 21 janvier 2016 à Port-au-Prince. AFP/Hector Retamal.

    Le président du Conseil électoral provisoire en charge de l'organisation des scrutins en Haïti a annoncé vendredi 22 janvier le report des élections prévues ce dimanche « pour des raisons évidentes de sécurité », suite aux manifestations de l’opposition.

    Le second tour de l'élection présidentielle et des législatives partielles était prévu dimanche 24 janvier, mais l'opposition a multiplié les manifestations pour dénoncer « un coup d'Etat électoral » fomenté par M. Martelly.

    Pierre-Louis Opont, le président du Conseil électoral provisoire, a justifié l'annulation du vote par l'« ensemble d'incidents et d'actes violents sur l'ensemble des infrastructures du conseil ». Plus d'une douzaine de bureaux électoraux ont été incendiés ou attaqués en province dans la nuit de jeudi à vendredi.

    Lundi et mardi, les manifestations de l'opposition à Port-au-Prince se sont achevées sur des affrontements entre manifestants et policiers. Plusieurs rues de la capitale ont été bloquées par des barricades. devant de tels incidents, le Conseil électoral qu'il ne pouvait pas garantir la sécurité des électeurs dimanche.

    Impasse électorale

    Mais cette annulation est aussi une porte de sortie inespérée pour le Conseil électoral et le gouvernement. La campagne électorale était dans l'impasse. Le candidat de l'opposition Jude Célestin avait dit et répété qu'il ne participerait pas au scrutin dimanche, qu'il considérait comme une « farce ».

    Quelques minutes après l'annonce de ce report, Jude Célestin a confié à notre correspondante à Port-au-Prince Amélie Baron, qu'il considérait cette annulation comme une décisions « sage mais tardive ». « Mieux vaut tard que jamais », a-t-il estimé.

    Irrégularités au premier tour

    Au début du mois, la Commission indépendante d'évaluation électorale (CIE) avait affirmé que le premier tour avait été entaché d'irrégularités, et que plus de 60% du personnel des bureaux de vote n'étaient pas capables d'accomplir correctement leur travail. Malgré tout, le second tour avait été maintenu par le Conseil électoral provisoire et le gouvernement du président Martelly.

    Lundi, les principales organisations d'observateurs haïtiennes avaient prévenu qu'elles n'observeraient pas le second tour. Des politiques et des membres de la société civile ont dit leur incompréhension face à un scrutin à un seul candidat qui ne peut que provoquer l'exaspération de la population, et potentiellement faire couler le sang des Haïtiens. C'est donc quasiment à la dernière minute que les scrutins de ce dimanche ont été annulés. Aucune nouvelle date n'a été donnée pour le moment.

    Le premier scénario se serait que les deux candidats s’entendent sur les élections, qu’elles soient libres, transparentes. Et deuxièmement, un gouvernement de consensus. Celui qui aura été élu président devra choisir son premier ministre dans l’opposition.
    Dr Kyss Jean-Marie recteur de l'Université publique du Centre 23/01/2016 - par Christophe Paget Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.