GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Aujourd'hui
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Etats-Unis: Michael Bloomberg futur candidat à la présidentielle?

    media Le patron de l'agence d'informations financières Bloomberg, en conférence de presse, lorsqu'il était encore maire de New York en 2013. Reuters/Brendan McDermid

    Michael Bloomberg, l'ancien maire de New York et patron de l'agence d'informations financières qui porte son nom, pourrait-il se lancer dans la course à la présidence comme candidat indépendant ? Il y songerait sérieusement, selon le New York Times et ses proches.

    Avec notre correspondant à Washington,  Jean-Louis Pourtet

    Ce n'est pas la première fois que l'ancien maire de New York envisage de se présenter à la Maison Blanche. Sa candidature serait un nouveau rebondissement dans une campagne qui n'en a pas manqué. Bloomberg devrait se décider en mars, après une série de primaires importantes, notamment dans le sud, qui devraient permettre d'avoir une meilleure idée des candidats les mieux placés pour l'investiture.

    → Lire aussi : Etats-Unis: la campagne s’accélère à un an de la présidentielle

    Selon son entourage, deux facteurs joueront dans sa décision: chez les républicains, si Donald Trump ou Ted Cruz continuent de dominer, bien des républicains modérés pourraient abandonner le parti. Chez les démocrates, si Hillary Clinton perd de son invulnérabilité face à Bernie Sanders, celui-ci, même s'il décrochait la nomination, pourrait difficilement être élu en tant que socialiste.

    Dans les deux cas, il y aurait une ouverture pour Bloomberg, ancien démocrate devenu républicain avant de rejoindre les indépendants qui représentent plus de 40 % de l'électorat américain. Toutefois, l'histoire a montré que jamais un indépendant n'a réussi à être élu. Le dernier en date, Ross Perot, qui en 1992 avait attiré 19 % des voix – un record – avait simplement contribué à la défaite de George Bush père, battu de peu par Bill Clinton.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.