GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 30 Septembre
Samedi 1 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    L'Inde annonce avoir mené des «frappes chirurgicales» au Cachemire. «Des équipes de terroristes s'étaient positionnées dans des bases le long de la Ligne de contrôle pour rentrer clandestinement et perpétrer des attaques terroristes (en Inde). L'armée indienne a mené des frappes chirurgicales la nuit dernière» contre ces positions, a déclaré un haut responsable de l'armée indienne à New Delhi. Ces frappes ont fait «un nombre significatif de victimes», selon lui. «Les troupes pakistanaises ont répondu à des tirs indiens non provoqués sur la Ligne de contrôle», a pour sa part indiqué l'armée pakistanaise dans un communiqué, précisant que les échanges de feu ont duré entre 02h30 et 08h00 du matin et ont coûté la vie à deux soldats pakistanais.

    Amériques

    Débat démocrate: dernières piques avant les votes

    media Hillary Clinton, comme son concurrent, a répondu aux questions du public à l'université Drake de Des Moines, dans l'Iowa, le 25 janvier 2016. AFP PHOTO / JIM WATSON

    Dernière prestation télévisée ce lundi des démocrates, depuis Des Moines, dans l’Iowa, avant le coup d’envoi des caucus et primaires aux Etats-Unis. L’Iowa vote lundi prochain. Et si ce petit Etat rural n’est pas important en nombre de voix, chaque candidat aimerait capitaliser avec une première victoire. Dans les derniers sondages Hillary Clinton domine, 52% d’intentions de vote, contre 38% pour Bernie Sanders. Les candidats ont répondu, chacun à leur tour, pendant 40 minutes aux questions du public.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    On ne sait pas si Bernie Sanders parviendra à mener la « révolution » qu’il appelle de ses vœux aux Etats-Unis, mais le candidat « socialiste démocrate », opiniâtre, a défendu son programme : couverture sociale pour tous ou augmentation des petits salaires. Attaqué sur ces promesses « irréalisables », le sénateur du Vermont affirme que tout sera financé par des augmentations d’impôts pour les grandes fortunes, et des taxes sur la spéculation.

    « Et sur la politique internationale, je n’ai peut-être pas l’expérience d’Hillary Clinton, mais j’ai du jugement », a lancé Bernie Sanders : « J’ai voté contre la guerre en Irak. Hillary Clinton a voté pour la guerre en Irak. »

    Entre « gens bien élevés »

    Hillary Clinton était-elle confortée par le soutien que lui a apporté hier Barack Obama, un soutien à mots à peine couverts ? Peut-être, car la candidate très sûre d’elle, a balayé les critiques : « Voilà longtemps que je fais de la politique, les gens ont dit toutes sortes de choses sur moi, mais je suis toujours debout. Et je pense que je suis la meilleure pour être la candidate du Parti démocrate… »

    On le voit, les candidats démocrates ont retenu les coups. Hillary Clinton a de l’avance dans les sondages, et le phénomène Sanders la gêne. Mais l’ancienne secrétaire d’Etat a exprimé son respect pour le sénateur de 74 ans. « Nous sommes des gens bien élevés », a conclu Bernie Sanders.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.