GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 29 Juin
Jeudi 30 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Polémique autour du planning familial: des anti-avortement inculpés

    media Des femmes soutenant le planning familial, le 29 septembre 2015, à New York. Crédit : Wikimedia Commons

    Les activistes anti-avortement qui avaient accusé le planning familial de vendre des tissus de fœtus ont été inculpés par un grand jury du Texas. Ces militants avaient diffusé un film tourné en caméra cachée pour apporter la preuve de ces méfaits, provoquant un scandale national et relançant le débat sur l’IVG. En enquêtant sur le centre et ses pratiques, la justice a non seulement blanchi le planning, mais mis en examen les accusateurs pour ce film truqué.

    Avec notre correspondante à Washington,  Anne Marie Capomaccio

    Les activistes anti-avortement avaient pour objectif de dénoncer les pratiques du planning familial (Planned Parenthood). Le film, dont on sait qu'il a été truqué, avait provoqué un tel scandale que le Congrès avait convoqué les responsables de l’organisme de santé pour des auditions. Les élus du Tea Party, notamment le candidat à la présidentielle Ted Cruz, avaient même tenté de faire capoter la loi de finances et de provoquer une fermeture des services fédéraux, exigeant la suppression de toute subvention à l'organisation.

    La direction du planning familial a toujours dénoncé un montage destiné à nuire et nié toute vente de tissus de fœtus. Onze Etats ont diligenté des enquêtes et onze fois le planning familial a été blanchi.

    Le Texas, Etat conservateur

    L'investigation demandée par le Texas avait également pour but avoué de discréditer l’organisation qui procure des services gynécologiques et permet, dans certains centres aux femmes d’avorter, et d'assécher ses finances dans un Etat où la loi est déjà très restrictive sur l'IVG.

    Mais après une enquête approfondie, le grand jury de Houston a surpris tout le monde en disculpant une nouvelle fois le planning, mais surtout en inculpant les activistes de l’organisation Center for Medical Progress pour falsification de documents fédéraux. Une accusation qui peut leur valoir 20 ans de prison.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.