GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Aujourd'hui
Mardi 31 Mai
Mercredi 1 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Primaire républicaine: boycott réussi pour le capricieux Donald Trump

    media Donald Trump, le 28 janvier 2016 lors de son meeting à Des Moines dans l'Iowa. REUTERS/Rick Wilking

    Boudant l'ultime débat télévisé entre les candidats à la primaire républicaine, Donald Trump a préféré tenir, jeudi 28 janvier en soirée, un meeting à Des Moines, dans l’Iowa. Le favori des sondages entendait protester contre les journalistes choisis par la chaîne conservatrice Fox News. Un coup d’éclat calculé et réussi.

    Avec notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio

    Applaudissements nourris, salut au drapeau et hymne américain ; les supporters de Donald Trump ont attendu des heures dans un froid glacial, pour assister à ce meeting. Pendant que les autres candidats à la primaire républicaine débattaient à la télévision, le favori des sondages organisait, jeudi soir à Des Moines dans l’Iowa, une réunion de soutien aux vétérans.

    Le milliardaire est arrivé un peu en retard, et s'est immédiatement mis en scène pour expliquer son boycott du débat télévisé. « J’aurais préféré être ailleurs, c’est la vérité. J’aurais aimé être à cinq minutes de là, car j’aime les débats, mais il ne faut pas céder. Quand on n’est pas traité correctement, il ne faut pas céder », a-t-il lancé.

    Donald Trump a décidé de snober l’événement pour protester contre le choix des journalistes de la chaîne conservatrice Fox News. Notamment celui de Megyn Kelly, avec qui il entretient une bisbille tenace.

    A Des Moines, le candidat était devant un public conquis. Surtout lorsqu’il a annoncé avoir levé six millions de dollars pour les vétérans, dont un million sur sa cagnotte personnelle. Et à quelques kilomètres de là, alors que ses adversaires conservateurs débattaient dans un studio, ils parlaient aussi de lui.

    « Trump me manque »

    Ted Cruz et Jeb Bush ont choisi l’humour lors de ce débat.

    « J’ai quelque chose à dire : je suis un maniaque, et tous ceux qui sont sur cette scène sont stupides, gros et dégoutants, a lâché Ted Cruz. Bon, maintenant que nous avons eu la séquence Trump, je veux dire merci aux candidats qui ont montré leur respect des électeurs de l’Iowa en étant présents. »

    « Je crois que Donald Trump me manque, a ironisé quant à lui Jeb Bush. Vous savez, c’est comme mon ours en peluche, notre relation est pleine d’amour, alors il me manque. J’aurais aimé qu’il soit là. »

    L’homme d’affaires a tenté un coup, monté en 24 heures. A l’applaudimètre, c’est réussi. Et on peut parier que Donald Trump a encore gagné en notoriété : près de 200 journalistes ont assisté à sa réunion.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.