GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
Aujourd'hui
Lundi 29 Août
Mardi 30 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    L’affaire des mails d’Hillary Clinton refait surface au pire moment

    media Hillary Clinton lors d'un meeting à Davenport dans l'Iowa, le 29 janvier 2016. REUTERS/Brian Snyder

    Aux Etats-Unis, l’affaire de la messagerie personnelle d’Hillary Clinton ressurgit au pire moment pour la candidate à l’investiture démocrate en vue de la présidentielle. A trois jours du caucus de son parti dans l’Iowa, le département d’Etat a révélé qu’au moins 22 emails envoyés via la messagerie de l’ancienne chef de la diplomatie américaine contenaient des informations extrêmement sensibles. Des courriels qui ne seront pas rendus publics.

    C’est une affaire décidemment bien embarrassante pour Hillary Clinton. Le département d'Etat américain reconnaît qu'au moins 22 courriers électroniques envoyés via la messagerie personnelle de la candidate à l’investiture démocrate contenaient certains des secrets d'Etat les plus sensibles.

    Cela confirme les précédentes déclarations de responsables des services de renseignement. Mais cette annonce tombe très mal, à trois jours du caucus de l'Iowa, qui marque le coup d’envoi de la course à la Maison Blanche dans les camps démocrate et républicain. Hillary Clinton sillonne d’ailleurs en ce moment cet Etat du centre des Etats-Unis à la rencontre des électeurs.

    Pour le caucus de lundi, elle y est donnée au coude à coude avec le sénateur du Vermont, Bernie Sanders, qui incarne l'aile gauche du parti. Et ce nouveau rebondissement ne risque évidemment pas de l’avantager, même si son principal rival a jusque-là réagi avec modération, appelant à ce que l'affaire ne soit pas politisée.

    « On ne peut pas lui faire confiance »

    Son équipe de campagne elle, est furieuse. Elle dénonce une folie du secret. Elle ne comprend pas pourquoi la diplomatie américaine a décidé de ne pas publier ces 22 messages qu’Hillary Clinton a envoyés ou reçus lorsqu’elle était secrétaire d’Etat. La principale intéressée a toujours demandé qu'ils soient mis à la disposition du public.

    Cette polémique, véritable talon d’Achille de la candidate à l’investiture démocrate, dure depuis au moins cinq mois. C’est du pain béni pour le camp républicain, qui n’hésite pas à tirer à boulets rouges sur l’ancienne Première dame.

    « Avec ces nouveaux détails selon lesquels des informations top secret ont été trouvées sur son serveur secret, Hillary Clinton a enlevé tout doute : on ne peut pas lui faire confiance pour la présidence », conclut dans un communiqué Reince Priebus le chef de file du Parti républicain.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.