GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
Lundi 29 Août
Mardi 30 Août
Aujourd'hui
Jeudi 1 Septembre
Vendredi 2 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Armes chimiques: pas de «preuve matérielle» dans le rapport de l'ONU (ambassadeur syrien)
    • Attaques chimiques en Syrie: Londres et Paris réclament des sanctions de l'ONU contre Damas
    Amériques

    Etats-Unis: Obama veut tirer bénéfice de la baisse des prix du pétrole

    media Le président américain Barack Obama, photographié le 5 février 2016 lors d'un point presse à la Maison Blanche. REUTERS/Jonathan Ernst

    Barack Obama devrait proposer la semaine prochaine l'imposition d'une taxe sur le baril de pétrole. Le but est de financer un plan d'investissement sur 10 ans pour les infrastructures et les énergies propres. Le projet de la Maison Blanche est d'intégrer cette taxe à la loi de finances qui devrait être examinée dans les semaines qui viennent. Une réforme qui, de l'avis de tous les observateurs, a peu de chances de passer devant un Congrès dominé par l'opposition républicaine.

    Avec notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio

    L'idée de Barack Obama est de profiter d'un prix du pétrole exceptionnellement bas, pour imposer une taxe temporaire de 10 dollars environ sur chaque baril de brut, afin de financer les énergies propres et la mise aux normes des transports publics, qui produisent les deux tiers des émissions de gaz à effet de serre. Cette taxe serait collectée par les compagnies pétrolières et payée par le consommateur.

    « Si nous disons aux compagnies pétrolières : " Nous savons que les prix sont bas en ce moment, vous aurez le droit d'exporter ", nous allons imposer une taxe sur le baril de pétrole et une partie des revenus sera utilisée sur les transports, une autre partie ira vers la recherche. Nous serons dans une position bien plus solide lorsque les prix vont recommencer à augmenter », argumente le président américain.

    Barack Obama lance ainsi un ballon d'essai, qui a déjà fait réagir le président républicain de la Chambre des représentants, totalement opposé à cette taxe sur le pétrole. Et en cette période électorale, la candidate démocrate Hillary Clinton risque d'être gênée par cette proposition, alors qu'elle a promis de ne pas augmenter les charges des classes moyennes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.