GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
Jeudi 30 Juin
Aujourd'hui
Samedi 2 Juillet
Dimanche 3 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Présidentielle américaine: Biden pour remplacer Clinton?

    media Barack Obama encadré de son vice-président Joe Biden (g) et de la chef de la diplomatie Hillary Clinton, le 16 décembre 2010. Reuters/Kevin Lamarque

    Certains démocrates inquiets des problèmes d'Hillary Clinton et de ses difficultés à réduire la popularité de son rival Bernie Sanders commencent à se mobiliser pour essayer de convaincre Joe Biden de revenir sur sa décision de ne pas être candidat. C'est le cas d'un influent donateur démocrate, l'homme d'affaires de l'Oklahoma, Bill Bartmann, qui a adressé un courriel à ses amis pour leur demander de se joindre à lui pour préparer un éventuel retour du vice-président dans la course à la Maison Blanche.

    Avec notre correspondant à Washington,  Jean-Louis Pourtet

    A l'origine de cette initiative l'inquiétude chez certains démocrates de voir Hillary Clinton qui était la favorite pour l'investiture faire naufrage : sa victoire à l'arraché dans l'Iowa avec seulement 3/10e d'un centième de plus de voix que son rival et sa défaite annoncée dans le New Hampshire mardi, ont brisé son image d'invincibilité, même si les primaires à venir lui sont beaucoup plus favorables.

    A cela vient s'ajouter l'enquête du FBI sur ses courriels, son rôle au moment de l'attentat de Benghazi, et sur le plan personnel, un manque d'affectivité avec nombre d'électeurs à qui elle n'inspire pas confiance, y compris chez les femmes.

    Les partisans de Biden craignent, dans le cas où Sanders serait le nominé, que les démocrates perdent l'élection. Le vice-président pourrait donc être l'homme du recours. Il avait refusé de se présenter car il avait été très affecté par la mort de son fils, mais comme il le confiait le mois dernier, il ne l'avait pas fait de gaieté de coeur : « Je le regrette chaque jour, mais c'était la bonne décision pour ma famille et pour moi. Je resterai engagé en politique et nous avons deux bons candidats. »

    Toutefois, si Hillary Clinton flanche, Biden devrait pouvoir être assez facilement persuadé et aurait le plein appui d'Obama.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.