GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Aujourd'hui
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Primaires américaines: le New Hampshire désigne ses candidats

    media Les premiers votants des primaires dans le New Hampshire, ce mardi 9 février dans la nuit. REUTERS/Adrees Latif

    Jour de vote aux Etats-Unis ce mardi 9 février. Après les caucus de l’Iowa, c’est l'heure du deuxième test grandeur nature dans la course à la Maison Blanche, avec les primaires dans le New Hampshire. Chez les démocrates, deux candidats se disputent l’investiture du parti : Bernie Sanders et Hillary Clinton. Chez les républicains, Donald Trump domine les sondages nationaux, mais doit désormais montrer par les urnes qu'il est un candidat sérieux, après être arrivé second dans l'Iowa. Dans le New Hampshire, entre 40 et 60 % d'électeurs indépendants et indécis se décident au dernier moment.

    Avec notre envoyée spéciale à Manchester (New Hampshire),  Anne-Marie Capomaccio

    Dans le processus des primaires américaines, en vue de l'élection présidentielle de novembre prochain, l'étape du New Hampshire, petit Etat de la côte Est, constitue ce mardi un test pour les deux favoris du scrutin. Pour le républicain Donald Trump, la défaite n’est pas une option. Le milliardaire est le grand favori dans son camp depuis des mois, mais il n’a pas réussi à concrétiser cette avance dans l’Iowa. Donald Trump ne s’est jamais soumis au verdict des urnes. Il fait campagne sur ses succès dans les affaires. S’il ne sort pas du scrutin premier ce mardi soir, ce serait une catastrophe. Cela signifierait que ses supporters ne sont pas tous des électeurs. La suite deviendrait plus difficile.

    Campagne dans le New Hampshire: le clan Clinton est de sortie 09/02/2016 - par Anne-Marie Capomaccio Écouter

    Pour le démocrate Bernie Sanders, autoproclamé « socialiste démocratique », c’est un peu différent. Il est l’outsider qui, contre toute attente, menace celle qui était la grande favorite de la primaire au départ, Hillary Clinton. La seconde place du sénateur du Vermont dans le caucus de l’Iowa était déjà un succès, mais dans le New Hampshire, les études lui donnent carrément entre 15 et 20 points d’avance et 89 % d'intentions de vote chez les moins de 30 ans. Il doit désormais confirmer, alors que de l'autre côté, chez les Clinton, on essaie de limiter les dégâts, en attendant le vote des Etats du Sud, où l’ancienne secrétaire d’Etat espère se détacher. Pour la campagne du New Hampshire, l'ancien président Bill Clinton et sa fille Chelsea parcourent l'Etat depuis des semaines.

    Qui sera l'outsider des républicains pour la course à la Maison Blanche ?

    Dans le Parti démocrate, c’est un duel. Mais dans le Parti républicain, les candidats sont encore huit à se disputer la nomination. Et si la victoire est importante ce mardi, en premier lieu pour Donald Trump, il faudra également tenir compte des candidats qui vont se placer dans les quatre premiers. Car pour certains, un score médiocre, moins de 10 % par exemple, signifiera la fin du chemin. Le public connait Ted Cruz, l’ultraconservateur qui a gagné le caucus de l'Iowa. MM. Cruz et Trump sont deux candidats qui font campagne contre leur propre parti. Marco Rubio, le jeune sénateur de Floride arrivé troisième la semaine dernière, veut représenter le recours des républicains modérés.

    Campagne dans le New Hampshire: Trump a retenu la leçon de l'Iowa 09/02/2016 - par Anne-Marie Capomaccio Écouter

    Les sondages donnent Donald Trump largement en tête, suivi non par Ted Cruz, troisième, mais par Marco Rubio, qui tâchera de confirmer son bon score de l'Iowa. Mais ce sera difficile pour lui, car trois gouverneurs, trois vieux routiers de la politique, ont tout misé sur cet Etat pour redonner du souffle à leur campagne en berne. Il s'agit du Texan Jeb Bush, fils et frère d'anciens présidents et ancien gouverneur de Floride, mais aussi Chris Christie du New Jersey et John Kasich de l’Ohio. Ce dernier, républicain le plus modéré, espère se faire connaitre. Mais malheur au vaincu : après les résultats de ce mardi soir, il ne serait pas étonnant d’apprendre que certains candidats républicains jettent le gant.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.