GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Aujourd'hui
Mardi 31 Mai
Mercredi 1 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Etats-Unis: Washington porte plainte contre les autorités de Ferguson

    media La police de Ferguson prend en photo une manifestante, détenue à Ferguson en avril 2015. REUTERS/Rick Wilking/Files

    Aux Etats-Unis, plus d’un an et demi après la mort de Michael Brown, jeune noir non armé abattu par un policier blanc à Ferguson, les autorités américaines portent plainte contre la ville du Missouri. La raison ? Il n’y a pas eu assez de réformes dans la police, a estimé le ministère de la Justice.

    « La ville de Ferguson avait une vraie opportunité de faire un pas en avant et au lieu de cela, ils ont choisi de reculer ». C’est ce qu’a déclaré Loretta Lynch, la ministre américaine de la Justice. Après la mort de Michael Brown en août 2014, des manifestations ont dénoncé les pratiques policières à travers le pays.

    Par la suite, une enquête fédérale a été menée dans cette ville de 21 000 habitants. Les résultats étaient particulièrement accablants : racisme, harcèlement contre les noirs, brutalités gratuites. La police de Ferguson devait évoluer. Après des semaines de négociations, les autorités de la ville ont alors signé un accord sur des réformes à mettre en oeuvre. Le ministère de la Justice avait même proposé des formations gratuites et une assistance technique.

    Mais mardi soir 9 février, coup de théâtre, le conseil municipal de Ferguson a voté pour de nouvelles négociations. Son but ? Minimiser les dépenses et retarder les réformes. Pour la ministre de la Justice, « la ville était bien consciente qu’en décidant de ne pas accepter cet accord, elle choisissait la voie du procès ». Les polices de Baltimore, Chicago et plus récemment San Francisco sont, elles aussi, visées par des enquêtes fédérales.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.