GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 30 Septembre
Samedi 1 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: le PDG d'Apple refuse de livrer l'iPhone d'un terroriste

    media Le PDG d'Apple, Tim Cook, photographié le 9 décembre 2015. REUTERS/Carlo Allegri

    Le message du patron d’Apple provoque une polémique aux Etats-Unis. Tim Cook, dans une lettre publiée ce mercredi sur le site de la compagnie, refuse de se plier à la demande d’un juge californien, qui sollicite l’aide d’Apple pour récupérer les données contenues dans l’iPhone d’un terroriste de San Bernardino. La Maison Blanche estime qu'il s'agit d'une priorité nationale. L’affaire va se régler devant la justice.

    Avec notre correspondante à WashingtonAnne-Marie Capomaccio

    Entre sécurité nationale et protection de la vie privée, la voie est étroite. Tim Cook défend la confidentialité des données confiées par les clients d’Apple à leur téléphone. Il explique dans sa lettre qu’il s’agit, au bout du compte, de défendre la démocratie.

    « La justice ne demande pas à Apple de changer son produit. Le juge demande simplement une action qui aura un impact sur un seul appareil. Le ministère de la Justice et le FBI peuvent compter sur le soutien sans faille de la Maison Blanche et le président estime qu’il s’agit d’une priorité nationale », a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Josh Earnest.

    Tim Cook défend les valeurs d'Apple

    Tim Cook rejette les arguments de la Maison Blanche, l’iPhone est inviolable, dit-il, « car il fait partie de la vie des clients qui confient à leur téléphone des informations confidentielles, protégées des pirates informatiques et autres espions industriels. Il n’est pas possible de pénétrer dans un appareil sans mettre en danger tous les consommateurs ».

    Des élus outrés ont pris position à la télévision pour tenter de ramener le patron de la compagnie à la raison, sans succès pour l’instant. Le FBI vient d’offrir à l’iPhone une superbe campagne de publicité. Tim Cook a annoncé son intention de faire appel de la décision du juge. La justice tranchera.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.